AccueilMétiersDevenir gestionnaire de copropriété : missions, salaire et formation

Devenir gestionnaire de copropriété : missions, salaire et formation

immeubles d'habitation

Vous êtes attiré par le métier de gestionnaire de copropriété ? Vous aimez les gens, savez être patient ? Vous êtes aussi à l’aise sur le plan relationnel, technique que commercial ? L’immobilier vous intéresse grandement ? La pluridisciplinarité vous attire ? Le juridique ne vous fait pas peur ? Alors, plongez-vous dans cette fiche métier pour découvrir plus en détails le métier de ce professionnel qui gère autant les biens que les tempéraments.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Missions

Un gestionnaire de copropriété est un professionnel qui a la gestion d’un portefeuille de biens immobiliers. Il gère à la fois le technique et le relationnel. Il représente tous les copropriétaires d’un immeuble.

Il s’assure que les immeubles dont il a la charge sont aux normes. Il organise les assemblées générales avec les différents copropriétaires et fait ensuite en sorte que chaque point soit appliqué. Il gère les charges, les travaux, les gros chantiers (comme les projets de rénovation énergétiques, par exemple), les questions d’assurance. Il doit avoir une vision sur le long terme des biens immobiliers dont il s’occupe et doit vouloir les valoriser.

Voici quelques-unes de ses missions :

  • Visite des immeubles : Le gestionnaire de copropriété s’assure du bon entretien de l’immeuble, propose des valorisations de l’immeuble comme un ravalement de façade si celui-ci est nécessaire ou encore la rénovation de la toiture.
  • Tenue des assemblées générales : Il organise les conseils syndicaux et les assemblées générales pour faire approuver les budgets et voter les travaux.
  • Mise en oeuvre des décisions : Il s’assure que les décisions prises lors des assemblées générales vont être exécutées.
  • Elaboration des budgets : Le gestionnaire de copropriété a la charge de l’élaboration et du suivi des budgets prévisionnels. Il cherche également des aides financières au profit des clients.
  • Gestion des dossiers sinistres et contentieux : Il est chargé de la gestion des sinistres qui peuvent advenir dans les parties communes. Il gère également les dossiers contentieux (pour défaut de paiement des charges, par exemple).  
  • Suivi de travaux : appels d’offres, programmations de travaux, réunions de travaux, suivi… Le gestionnaire s’assure que les travaux se déroulent selon les normes, le budget et les délais impartis.
  • Suivi des contrats de maintenance : Il s’occupe des différents contrats d’entretien de l’immeuble : entretien de l’ascenseur et contrôle, entretien du chauffage collectif, des extincteurs…

Qualités et compétences

Un gestionnaire de copropriétés a de nombreuses compétences professionnelles (en droit, en gestion…) et des qualités personnelles lui permettant de mener à bien son métier. En voici quelques-unes :

  • Il est rigoureux : Le métier de gestionnaire de copropriété est un métier aux facettes variées. Parmi elles, il y a toute une partie juridique qui réclame beaucoup de rigueur – rigueur qui est nécessaire également au niveau du budget, du respect des normes…
  • Il a le sens du relationnel : Le gestionnaire de copropriété est l’interlocuteur privilégié des copropriétaires, des assureurs, des artisans… Il est en charge de la relation clients, des contentieux, des sinistres, des travaux. Il doit savoir dialoguer.
  • Il est disponible : Il passe beaucoup de temps au téléphone. Il se doit d’être toujours joignable pour répondre aux différentes demandes et différents problèmes de chacun et faire avancer les choses. Il se rend également sur les réunions de chantiers.
  • Il sait conseiller : Il rassure ses clients, cherche des solutions pour les tranquilliser. Il a un rôle d’accompagnement et possède beaucoup d’empathie. Il sait également gérer des conflits.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Un diplôme est obligatoire à partir de bac + 2.

Formations pour devenir gestionnaire de copropriété

Niveau bac + 2 :

BTS PI Professions Immobilières

Ce BTS, qui se déroule en deux ans après le bac, permet à son titulaire de gérer des biens immobiliers.

Au programme : techniques immobilières (transaction, gestion immobilière), conseil en ingénierie de l’immobilier (économie et organisation), droit et veille juridique, architecture-habitat et urbanisme-développement durable, communication, langue  vivante étrangère, culture générale et expression…

Niveau bac + 3 :

Licence professionnelle métiers de l’immobilier : gestion et administration de biens

Cette licence, accessible après avoir obtenu le baccalauréat ou 120 crédits dans une autre licence ou un BTS du domaine, permet à son titulaire de maîtriser la gestion locative, administrative, technique et juridique de biens immobiliers.

Au programme : usages numériques, exploitation de données à des fins d’analyse, expression et communication écrites et orales, positionnement vis à vis d’un champ professionnel, action en responsabilité au sein d’une organisation professionnelle, réalisation d’un diagnostic et d’un audit pour apporter des conseils, mise en oeuvre de stratégies marketing et commercialisation, mise en oeuvre des règles et procédures juridiques et comptables et commerciales, gestion de biens/portefeuilles immobiliers.

Autre parcours : licence professionnelle métiers de l’immobilier : droit et gestion de copropriété et syndic

Bachelor responsable d’affaires en immobilier

Cette formation, qui se déroule en trois ans après le baccalauréat (ou un an pour un élève qui est déjà de niveau bac + 2), forme de futurs agents immobiliers à la gestion de biens et la transaction en les préparant aussi bien en droit qu’en fiscalité…

Au programme : réalisation de transactions immobilières et gestion de biens en copropriété, accompagnement d’un client dans son projet immobilier, pilotage efficace d’une unité professionnelle dans le secteur de l’immobilier…

Niveau bac + 5 :

Différentes écoles proposent des masters spécialisés.

L’EFAB, l’école supérieure des métiers de l’immobilier, et l’IMSI, l’Institut du Management des Services Immobiliers, proposent des formations allant du BTS Professions immobilières au mastère professionnel en management immobilier et au master of science management immobilier.

L’ESI, l’Ecole Supérieure de l’Immobilier, et l’ESPI, l’Ecole supérieure des professions immobilières, proposent plusieurs masters.

Perspectives d’emploi

C’est un métier qui ne craint pas le chômage. Il y a régulièrement des postes à pourvoir.

En termes de perspectives d’avenir; le gestionnaire de copropriété peut voir son portefeuille s’étoffer au bout d’un certain nombre d’années et, s’il le souhaite, ouvrir son propre cabinet. Il peut également devenir administrateur de biens.

Salaire d’un gestionnaire de copropriété

Le salaire peut aller de 2 000 brut par mois pour un gestionnaire junior à plus de 5 000€ par mois selon l’expérience du candidat et la société qui l’emploie.

Un bon nombre de sociétés proposent des postes rémunérés autour de 3 000€ brut.

Comment trouver un emploi ?

Nombreux sont les sites sur lesquels il est possible de trouver des offres de gestionnaire de copropriété. Notons pôle emploi, Indeed ou encore Recrutimmo parmi les valeurs sûres.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF