AccueilMétiersDevenir Horloger : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Horloger : missions, salaire et formation

Réparation d'une montre ancienne

Le métier d’horloger vous intéresse ? Méticuleux et habile, vous êtes passionné des appareils de mesure du temps ? Polyvalent, la technique, la mécanique et l’électronique sont des domaines qui vous intéressent ? Enfin, vous êtes patient, minutieux et créatif ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

L’horloger est un micromécanicien qui s’occupe du montage, du réglage et de la réparation des appareils de mesure du temps. Il intervient à tous les niveaux de vie des montres, des pendules, des horloges ou encore des réveils, allant de la création à la réparation.

Avec une maîtrise infaillible du mécanisme caché de ces objets d’art et de minuterie, l’horloger va localiser toutes les pannes sur une montre et les expliquer au propriétaire. Il entreprend ensuite de la réparer en remplaçant les pièces défectueuses d’un mouvement ou des composants électroniques. À l’aide des machines complexes tel un chrono comparateur, il va assurer le réglage afin de rendre la montre fonctionnelle et précise.

Soulignons qu’il existe différents types d’horlogers. Tout d’abord, nous avons les professionnels qui travaillent dans un atelier en tant que réparateurs horlogers. Ensuite, il y a les professionnels qui réparent les horloges géantes (installées dans les lieux publics). Enfin, nous avons les horlogers-fabricants qui s’occupent de la fabrication des montres ou des mouvements horlogers.

Ainsi, les missions spécifiques de ces techniciens supérieurs vont légèrement différer. Néanmoins, des couplages permettent d’identifier des tâches qui leur sont communes et qui sont ainsi résumées :

  • L’assemblage de pièces minuscules nécessaires au montage d’un mouvement horloger ;
  • le repérage, l’interprétation et la résolution du dysfonctionnement des micro-entités du système ;
  • la fabrication des pièces introuvables sur le marché.

À chaque étape de ses interventions de fabrication ou de réparations, l’horloger procède à des tests répétitifs avec des machines spécialisées pour s’assurer de l’avancement de ses travaux.

Par ailleurs, lorsqu’il travaille en boutique, il doit se charger de l’accueil des clients, de la gestion et de la comptabilité de son entreprise.

Qualités et compétences

Profession purement technique et pratique, l’horlogerie demande un certain nombre d’aptitudes en lien avec le métier. Démonter et monter un ensemble de microsystèmes afin de rétablir son fonctionnement est un métier avec des rouages qu’il faut nécessairement apprivoiser. Ainsi, les compétences et qualités humaines indispensables à l’exercice du métier d’horloger s’articulent autour de :

  • L’habileté manuelle : la dextérité, la précision et la minutie sont des qualités indispensables à l’horloger, étant donné qu’il doit manipuler des microsystèmes très complexes.
  • Le sens de l’organisation : l’horlogerie doit se pratiquer dans un environnement propre et sain afin d’identifier les matériels minuscules qui viendraient à se perdre. Cela exige du professionnel d’être soyeux, propre et d’avoir un sens élevé de l’organisation.
  • Une excellente condition physique : l’horloger passe de très nombreuses heures dans des postures indésirables, parfois penché ou courbé. Il lui faut donc une bonne aptitude physique pour tenir et supporter les décalages horaires qui sont courants dans l’exercice de son métier.
  • La polyvalence : travaillant avec des outils et pièces anciens, l’horloger doit être à l’aise en utilisant les nouveaux composants métalliques et les logiciels de dessin assisté par l’ordinateur. La mécanique et l’électronique de haute précision sont des domaines qui n’ont pas de grand secret pour lui.
  • Le sens artistique : ce professionnel est naturellement créatif, doté d’un élan artistique afin de concevoir des montres attractives et stylées.
  • La patience : un seul ouvrage (fabrication ou réparation d’une montre) peut exiger de longues heures de travail. Il lui faut alors s’armer de patience et développer une forte capacité de concentration pour y arriver.

En outre, une vision très développée, une bonne capacité de mémorisation, le sens du relationnel et des fibres commerciales sont des atouts qui permettent à l’horloger d’exceller dans son domaine.

Un diplôme est-il obligatoire ?

L’horloger est un technicien spécialiste de son secteur. Pour cela, il faut obligatoirement suivre une formation qualifiante et diplômante afin d’acquérir les savoirs et savoir-faire en rapport avec le domaine. Les diplômes requis pour entamer une carrière d’horloger vont du CAP au Bac +2/+3.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Il existe plusieurs cursus formant aux méthodes techniques et professionnelles d’horlogerie. Les prétendants à ce métier peuvent viser l’un ou l’autre des diplômes ci-après.

Niveau CAP

CAP Horlogerie

Accessible dès la classe de 3e, le CAP Horlogerie se prépare dans un centre de formation pour apprentis ou dans un lycée professionnel. Elle dure 2 ans au bout desquels l’élève acquiert des connaissances pratiques en manipulation d’outils d’horlogerie, détection et résolution des pannes au niveau d’une montre ou d’une horloge.

Niveau Bac

BMA Horlogerie

Le BMA Horlogerie dure 2 ans après le CAP horlogerie et s’adresse aux passionnés des travaux manuels, de luxe, de créations de pièces et d’orfèvres. Le titulaire possède des compétences avérées en conception, création, réparation et restauration de montres, d’horloges ou de pendules.

Le FCIL (formation complémentaire d’initiative locale) horloger et la formation d’initiative locale sont également des titres professionnels du niveau Bac qui permettent d’accéder au métier d’horloger.

Niveau Bac +2

DMA Horlogerie

Ce diplôme est une suite logique du BMA horlogerie, permettant à l’étudiant d’approfondir ses connaissances professionnelles précédemment acquises.

Au bout des 2 ans que dure la formation, le titulaire peut intervenir en artisanat d’art : concevoir, réaliser, réparer et commercialiser ses propres produits. Il peut pareillement intervenir dans les PME d’horlogerie en tant que spécialiste et au niveau des organismes spécialisés dans la conservation du patrimoine national en tant que restaurateur.

BTS Conception et industrialisation en microtechniques

Accessible après le baccalauréat, ce BTS aborde toutes les étapes de la création des montres et accessoires analogues : l’analyse du cahier des charges, l’estimation des coûts et des délais, la conception, la réalisation technique, le contrôle et la vérification.

Niveau Bac +3

DN MADE mention Instrument, spécialité Création, innovation et tradition horlogères

Le DN MADE Instrument est orienté sur les enseignements fondamentaux, méthodologiques et transversaux des ateliers de création où l’étudiant acquiert la culture du projet. Elle dure 3 ans pendant lesquels il s’accoutume aux pratiques créatives de design et des métiers d’horlogerie.

Outre les formations initiales, il faut retenir que des diplômes ou titres professionnels permettant de devenir horloger peuvent être préparés en alternance. Il s’agit entre autres de :

  • du titre professionnel agent horloger en montage et entretien ;
  • du titre professionnel horloger ;
  • du CQP technicien d’atelier en horlogerie ;
  • du CQP conseiller de vente en bijouterie horlogerie.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Le salaire d’un horloger varie en fonction de son statut (salarié ou indépendant). En tant que salarié, il touche environ 1 800 euros bruts par mois, en début de carrière. Avec le temps et l’expérience, son salaire s’améliore et peut passer à 2 600 euros bruts par mois.

Travaillant à son compte, le gain mensuel de l’horloger dépend de l’affluence de sa clientèle. En moyenne, on estime qu’il peut gagner jusqu’à 2 400 euros bruts par mois.

Débouchés

Avec plus de 44 000 professionnels en exercice en France, le secteur de l’horlogerie se porte plutôt bien. L’avènement des montres connectées a boosté les perspectives d’embauche. Ainsi, le jeune diplômé n’aura vraiment aucun mal à obtenir son premier poste.

Les ateliers de réparation des centres commerciaux, les entreprises de luxe, les entreprises de fabrication horlogère, les services après-vente des fabricants sont les principales structures qui recrutent cet expert.

Après quelques années d’exercice, il acquiert l’expérience et l’expertise nécessaires pour devenir technicien horloger ou s’installer à son propre compte.

Trouver un emploi

Pour obtenir son premier poste, le diplômé horloger peut multiplier ses candidatures auprès des structures qui recherchent ses compétences. Autrement, il peut postuler aux offres disponibles sur les sites de recherche d’emploi.

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.