AccueilMétiersDevenir Pédiatre : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Pédiatre : missions, salaire et formation

Pédiatre qui osculte un enfant

Le métier de pédiatre vous intéresse ? Vous êtes empathique, patient et attentif ? Vous aimez les enfants et vous êtes à l’aise avec les nouveau-nés ? Vous savez communiquer et vous avez une bonne résistance physique ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

La pédiatrie est une branche spécialisée de la médecine qui se consacre à l’enfant, depuis la vie intra-utérine jusqu’à la fin de l’adolescence. Le pédiatre est un donc un médecin spécialiste des enfants.

Il intervient à toutes les étapes de la vie d’un enfant, de sa naissance à la phase post pubertaire. La néonatologie, le suivi de la croissance physiologique et du développement psychomoteur de l’enfant sont des missions qui lui incombent.

Dépister les anomalies de l’enfant

Le pédiatre intervient généralement à la maternité ou dans un cabinet privé. L’essentiel de ses missions consiste à contrôler les réflexes, la mobilité, la souplesse et le bien-être de l’enfant en développement. À cet effet, il est souvent amené à diagnostiquer d’éventuelles anomalies d’ordre anatomique, physique ou physiologique susceptibles de ralentir ou d’empêcher la croissance de l’enfant.

Auscultation, prise de température, examen des amygdales, de la gorge, des oreilles, le spécialiste pédiatre applique tous les gestes d’un médecin, mais de façon doucereuse et adaptée aux enfants. Dans ses diagnostics, il détecte les pathologies courantes et celles rares comme le diabète infantile chez les enfants et adolescents.

Le pédiatre est donc un professionnel qui a une vocation pour la médecine, mais surtout pour les enfants.

Traiter les maladies infantiles

Après avoir décelé les diverses anomalies qui menacent le bien-être ou l’existence de l’enfant, le pédiatre est également qualifié pour prodiguer les soins adéquats. Il sera par exemple amené à traiter les maladies infantiles très courantes, dont la varicelle, l’angine, les rhinopharyngites, les oreillons, la rougeole, etc.

À la maternité ou en cabinet, il peut aussi procéder à des vaccinations obligatoires ou celles conseillées par les autorités sanitaires. À la survenue des incidents graves causant par exemple l’infirmité du jeune enfant, le pédiatre suit sa réhabilitation et sa rééducation.

Prévenir les risques

En tant que spécialiste de la santé infantile, le médecin pédiatre joue par ailleurs un rôle préventif. D’une part, il assiste et oriente les parents en ce qui concerne la nutrition et l’hygiène des enfants afin d’éviter les maladies de malnutrition telles que l’obésité, le rachitisme ou le kwashiorkor. D’autre part, il conseille les parents dans le cadre de l’éducation de leurs enfants pour prévenir la sédentarité et des addictions.

En résumé, le pédiatre est ce professionnel dont la mission est d’assurer le suivi intégral de la croissance de l’enfant. Pour cela, il met à contribution ses compétences à la fois médicales, psychologiques et de conseiller.

Qualités et compétences

Appelé à côtoyer et traiter les enfants au quotidien, le spécialiste en pédiatrie doit cultiver un champ de compétences et de qualités très varié. D’abord, il possède une solide connaissance de base en médecine générale, compétence utile pour diagnostiquer et apporter les mesures curatives aux maladies infantiles. Cependant, il doit veiller à mettre à jour régulièrement ses connaissances scientifiques et médicales.

Un médecin pédiatre doit également avoir des qualités humaines. Il est avant tout prévenant, attentif avec un grand sens d’analyse et d’observation. Étant donné qu’il est appelé à soigner des enfants dont la plupart ne seront pas en mesure d’expliquer leurs maux, il doit avoir une grande capacité d’observation et d’analyse

Pédagogue et empathique, le pédiatre possède aussi une possibilité aigüe de dialogue et de diplomatie. Il doit inspirer confiance et assurance afin de persuader les parents à mettre en application ses recommandations. Il sait expliquer avec des mots simples les diagnostics et les traitements.

Comme les autres spécialités de la médecine, l’exercice de la pédiatrie exige une bonne résistance physique et des habiletés d’endurance. Très souvent, les semaines de travail dépassent rapidement les 50 heures et les périodes d’astreinte sont beaucoup fréquentes. Et vu qu’il travaille avec des enfants, il doit avoir les nerfs solides et la patience pour supporter les bruits, les réactions des enfants, mais aussi celles des parents qui peuvent rapidement paniquer.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Le pédiatre est avant tout un médecin. Il a donc franchi toutes les étapes du cursus des études de médecine avant de se spécialiser en pédiatrie avec un diplôme d’études spécialisées (DES), soit 10 à 11 années d’études au total après un baccalauréat scientifique.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

La profession de pédiatre demande des compétences médicales et psychologiques pour mettre en confiance, observer et écouter l’enfant, mais aussi ses parents. Pour cela, vous devez être prêt à suivre un long cursus universitaire.

À la suite de l’obtention du baccalauréat scientifique, il faudra dans un premier temps passé par une année commune en médecine générale. Deux options s’offrent à vous dans ce cas :

La suite de la formation est divisée en 3 cycles, suivi de 4 années de spécialisation.

Cycle 1 : formation générale en sciences médicales

L’admission à cette phase se fait sur la base des résultats obtenus au cours de la première année d’étude générale en médecine. Elle dure 2 ans (2e et 3e année) et l’essentiel des enseignements porte sur des cours généraux en médecine.

Durant ce cycle, l’étudiant acquiert des notions théoriques de santé générale, à savoir : le diagnostic et le traitement des maladies, l’hygiène sanitaire, etc. Après les cours généraux, un stage de 16 semaines lui favorise la mise en application des notions reçues.

À terme, il obtient le diplôme de formation générale de science médicale (DFGSM), un équivalent de licence.

Cycle 2 : formation approfondie

Cette phase s’étale aussi sur 2 ans (4e et la 5e année d’études médicales). Elle vient essentiellement approfondir les notions fondamentales précédemment acquises. L’essentiel de la formation est marquée par des stages et gardes dans les services pédiatriques des CHU.

À la fin, l’étudiant devient titulaire d’un diplôme de formation approfondie en science médicale (DFASM), un équivalent du master.

Cycle 3 : diplôme d’État en médecine

Cette formation couvre la 6e année et se déroule principalement en externe. Elle permet au futur pédiatre de renforcer ses connaissances pratiques en médecine. Il multiplie les stages et les gardes dans les hôpitaux et les cabinets. À la fin, il présente sa thèse et obtient le diplôme d’État (DE) de docteur en médecine.

Pour la suite, il lui faut passer l’examen national classant (ECN) et s’engager dans un dernier parcours de spécialisation. Celui-ci va durer 4 années au cours desquels le futur pédiatre intervient en tant que professionnel dans les services pédiatriques.

À terme, il obtient le diplôme d’études spécialisé (DES), option pédiatrie, le sésame qui le consacre spécialiste pédiatre. Le parcours paraît long, mais quand on est passionné, on ne compte pas.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Le salaire d’un pédiatre varie selon qu’il exerce en tant que salarié ou libéral. À ses débuts, il peut toucher entre 3 500 et 4 000 euros bruts par mois. À mesure qu’il évolue et acquiert de l’expérience, sa rémunération peut monter à 6 000 euros bruts par mois, puis à 8 000 euros bruts par mois en fin de carrière.

Toutefois, les primes et les indemnités qui lui seront accordées peuvent augmenter cette rémunération.

Débouchés

La diminution constante de professionnels pédiatriques augmente la demande de ces spécialistes. En dehors de la possibilité d’exercer en libéral, le pédiatre peut intervenir dans un centre hospitalier en tant que praticien.

Certains spécialistes sont capables d’intervenir dans une branche supplémentaire telle que la psychiatrie, la diabétologie ou la néonatologie.

Comme perspective d’évolution, un pédiatre peut aussi assumer les fonctions d’enseignant-chercheur dans un centre hospitalier universitaire (CHU).

Trouver un emploi

Trouver un emploi
Trouver un emploi

Les structures qui peuvent employer un pédiatre sont les cabinets, les maternités privées et les centres hospitaliers. Considérant les besoins constants sur le marché de l’emploi, il a une chance considérable d’employabilité après la formation. Aussi, ses interventions professionnelles en milieu hospitalier et son parcours faciliteront son insertion en milieu professionnel.

Secteurs

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.