AccueilMétiersDevenir rédacteur territorial : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir rédacteur territorial : missions, salaire et formation

Femme au travail sur un ordinateur

Le métier de rédacteur territorial vous intéresse ? Vous êtes à l’aise pour effectuer des tâches administratives ? Vous avez des compétences en administration économique ou en gestion des entreprises ? Travailler dans la fonction publique vous plairait ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

Missions

Le rédacteur territorial est un employé administratif dans la fonction publique. Le titre de rédacteur territorial est un statut et non pas un métier. Ce statut englobe de nombreux postes, par exemple : secrétaire du maire, chargé de développement culturel ou coordinateur en action sociale.

Il travaille dans une collectivité : mairie, conseil régional ou départemental, établissements publics.

Du fait de la diversité des postes, les missions du rédacteur territorial sont très variées. Le métier se divise en deux grandes catégories : Administration et Sanitaire et social.

Le rédacteur territorial administratif, effectue des tâches administratives générales. Il est chargé du secrétariat, de la gestion financière et comptable, de la rédaction d’actes juridiques. Parfois, il gère également le recrutement et la formation des employés de la fonction publique.

Dans le secteur sanitaire et social, il accompagne les personnes dans des établissements d’aide sociale. Il intervient sur les dossiers administratifs, mais peut également, comme chargé de projet, se déplacer sur le terrain.

Ses missions sont principalement :

Rédaction diverse

Selon la fonction occupée par le rédacteur territorial, ses missions sont différentes. De façon générale, il lui est demandé de rédiger des courriers administratifs, des actes juridiques, des supports de communication en interne ou à l’attention des usagers.

Gestion des affaires publiques

Le rédacteur territorial peut être amené à intervenir en gérant les affaires publiques de sa collectivité. Il est responsable de la stratégie mise en place en termes d’affaires publiques. C’est lui qui est en relation avec les différents membres des institutions au niveau communal, régional ou national dans le but de défendre les intérêts de sa collectivité sur la scène politique et publique.

Gestion comptable et financière

Le rédacteur territorial être chargé de la gestion des budgets et de la comptabilité. Il définit des plannings prévisionnels de certains projets et détermine les budgets nécessaires à leur mise en action. En aval, il réalise les bilans comptables en gérant les dépenses et recettes en lien avec les services comptables du trésor public.

Qualités et compétences

Le rédacteur territorial assure des tâches qui appellent à de nombreuses compétences techniques. Par ailleurs, il doit aussi posséder des compétences et qualités humaines spécifiques pour occuper ce poste à responsabilités.

En voici quelques-unes :

  • Rigueur : Les responsabilités liées à la fonction de rédacteur territorial nécessitent des connaissances solides. Le rédacteur territorial maîtrise les sujets qu’il traite, il connait les réglementations qui encadrent ses fonctions. Ainsi, il fait preuve d’une grande rigueur dans l’exercice de sa fonction. 
  • Organisation : Le rédacteur territorial est polyvalent et assure plusieurs tâches dans une même journée. Il doit avoir un sens de l’organisation pour gérer toutes ses activités.
  • Sens du contact : Comme il est souvent en relation avec les usagers, par téléphone ou dans son bureau, le rédacteur territorial a un bon sens du relationnel. Il aime le contact avec les gens et l’un de ses objectifs est de faciliter les relations entre les usagers et la collectivité.
  • Goût du terrain : Le rédacteur territorial est parfois amené à se rendre chez des usagers ou de participer à des événements locaux ou publics. Il a le sens du terrain et apprécie la diversité de ses tâches, car il travaille autant en extérieur que dans son bureau.

Un diplôme est-il obligatoire ? 

Il est obligatoire de réussir à un concours pour devenir rédacteur territorial. Pour passer ce concours, le candidat doit justifier du diplôme du Bac au minimum. En pratique, il est recommandé d’avoir un niveau Bac + 3 avant de passer le concours.

Formation

Si vous souhaitez devenir rédacteur territorial, nous vous proposons plusieurs pistes de formations recommandées pour optimiser vos chances de réussite au concours présenté ci-dessous.

Niveau BAC + 3 :

BUT GEA – Gestion des Entreprises et Des Administrations

Le DUT GEA (anciennement DUT) est une formation qui dure trois ans, accessible après un Bac général et certains Bacs technologiques. Il prépare à la gestion de l’environnement économique et juridique d’une entreprise.

Des enseignements en maîtrise des outils de communication, gestion des techniques comptables et fiscales sont dispensés.

En formation initiale, le BUT se prépare en trois ans à temps plein. Il peut aussi se prépare en alternance, en trois ans également, avec des périodes en entreprise en plus des périodes scolaires.

Une formation en deux ans, dite année spéciale est également possible selon certaines conditions.

Le titulaire du BUT peut entrer dans la vie active ou choisir de poursuivre ses études en suivant un Master.

Licence professionnelle Métiers de l’Administration des Collectivités Territoriales

Cette licence se prépare généralement en un an et est accessible à tout titulaire d’un bac + 2 en droit, gestion des administrations ou administration économique et sociale. Un agent travaillant en collectivité peut également suivre la formation selon certaines conditions.

La formation donne des compétences dans les domaines juridique, administratif, financier ainsi que dans le management. La licence prépare à diverses qualifications spécifiques. En fin de parcours, l’étudiant est en mesure gérer un projet de développement local d’une collectivité.

Le titulaire de cette licence pourra exercer dans une commune de moins de 5000 habitants, mais n’aura pas le statut d’agent territorial avant de valider le concours de la fonction publique.

Licence AES – Administration Économique et Sociale

Cette licence se prépare également en trois ans et est accessible à tout titulaire d’un bac général. Elle propose un programme pluridisciplinaire afin de former les étudiants aux sciences sociales.

En troisième année, le choix d’une option est obligatoire. Afin de s’orienter vers le métier d’agent territorial, il est conseillé de suivre l’option “administration générale et territoriale”.

Le titulaire de cette licence peut se diriger vers un Master pour poursuivre ses études, entrer dans la vie active ou candidater au concours de la fonction publique.

En savoir plus : découvrez la licence AES

Concours :

Concours de Catégorie B de la fonction publique

Pour devenir rédacteur territorial, il faut passer le concours de la fonction publique de catégorie B. Pour s’inscrire, le candidat doit respecter certaines conditions :

  • Être titulaire du Bac
  • Être de nationalité française ou ressortissant de l’un des États membres de l’Union Européenne.
  • Justifier d’un casier judiciaire vierge
  • Remplir certaines conditions physiques
  • Remplir ses obligations en terme d’obligation du service national

Le concours comporte deux épreuves écrites, de mise en situation. Il faut rédiger un écrit relatif au métier et aux missions des collectivités territoriales. Une seconde épreuve consiste en une réponse à des questions spécifiques concernant des thématiques en finances, budgets, droit public et civil ou concernant l’action sanitaire et sociale.

Une épreuve orale complète le concours. Il s’agit d’un entretien durant lequel le candidat doit exposer ses motivations.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

Salaire

Le salaire d’un rédacteur territorial varie selon sa situation.

Généralement, lorsqu’il débute, son salaire est d’environ 1 600 € brut par mois. Le salaire moyen d’un rédacteur territorial expérimenté est de 2 180 € brut par mois. En fin de carrière, son salaire avoisine les 2 500 € brut par mois.

À noter, que peuvent s’ajouter au salaire de base, des primes et indemnités selon le poste occupé et la collectivité concernée.

Débouchés

Lorsque le rédacteur territorial est reçu au concours de la fonction publique, il peut prétendre à des postes en collectivités ou dans un établissement public. Il a une période de deux ans après la validation au concours pour obtenir un poste.

Généralement, les candidats reçus trouvent assez facilement un emploi. Après 2 années d’ancienneté, le rédacteur territorial peut devenir rédacteur principal puis rédacteur chef.

S’il choisit de passer le concours interne, il peut prétendre à des postes de fonctionnaires de catégorie A, tels qu’attaché territorial.

Trouver un emploi

Pour trouver un emploi de rédacteur territorial, le candidat peut postuler directement auprès des collectivités locales ou régionales près de son domicile ou auprès d’établissements publics.

Des offres d’emploi sont également disponibles sur des sites comme emploi-collectivites.fr.