AccueilMétiersDevenir Brasseur : missions, salaire et formations
Métiers

Devenir Brasseur : missions, salaire et formations

metier brasseur

Le métier de brasseur vous intéresse ? Vous avez la passion des bières ? Vous aimez les professions dans lesquelles votre esprit rigoureux peut s’exprimer ? Vous êtes précis ? Vous aimez la création ? Vous êtes réactif et autonome ? Parcourez notre fiche métier et apprenez en plus sur les compétences, le salaire, les missions et les débouchés de ce métier de passionnés.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Qu’est-ce qu’un brasseur ?

Le brasseur est celui qui intervient dans les différentes étapes de la conception de la bière. Il joue un rôle déterminant dans le choix des ingrédients jusqu’à la maîtrise de la couleur et du goût du breuvage. Le métier de brasseur se divise en deux sortes : le brasseur qui travaille en usine ou en industrie et l’artisan brasseur.

Le premier est ouvrier ou ingénieur et dirige en réalité qu’une faible partie de la production de la bière qui est automatisée dans les usines. L’un et l’autre travaillent en équipe. Cette filière offre peu d’évolution de carrière.

L’artisan brasseur est seul acteur de son artisanat et contrôle du début à la fin la fabrication. Le brasseur doit alors maîtriser son art à travers son savoir-faire. 

Il travaille dans une brasserie artisanale ou dans une micro-brasserie, dont le nombre est en plein essor en France.

Missions

Il y a 2 types de brasseurs, celui qui travaille dans les entreprises de belle taille et l’artisan. Le premier est un ouvrier ou un ingénieur qui a peu de perspectives d’emploi. Depuis l’automatisation des machines, peu d’embauche sont devenues possibles. En ce qui concerne le second, c’est tout le contraire : le nombre de brasseries artisanales et de microbrasseries poussent comme des champignons depuis quelques années. Nous allons donc nous concentrer sur ce dernier appelé artisan-brasseur ou maître-brasseur. Celui-ci peut exercer dans une microbrasserie, seul. Ses missions sont nombreuses et précises. Les voici :

  • Sélection : Le brasseur va s’occuper de sélectionner toutes les matières premières qui vont servir à la recette de la bière qu’il va préparer. Par exemple, il ira chercher l’orge, le houblon… 
  • Maltage : Le brasseur va gérer le maltage, soit l’orge qui germe. Ensuite, il va faire sécher et torréfier les grains.  
  • Brassage : Il va faire un mélange entre le malt et l’eau et enfin faire chauffer ce mélange pour obtenir le moût. 
  • Contrôle : Il devra surveiller la température des cuves et y être particulièrement attentif.
  • Aromatisation : Afin de faire en sorte que les arômes prennent toute leur ampleur, il va aromatiser le mélange de fleurs de houblon.  
  • Fermentation : Le brasseur ensemence le moût avec des levures de bière. 
  • Prélèvements : Afin d’effectuer les tests, il va effectuer les prélèvements des échantillons. 
  • Entretien : Les machines doivent toujours rester saines et hygiéniques. Le brasseur va devoir les nettoyer et les entretenir.  
  • Administration : Il gère les relations avec sa clientèle et les fournisseurs. Il va devoir faire sa comptabilité, développer ses clients, etc. 

Qualités et compétences

Le brasseur possède des compétences importantes pour pouvoir effectuer son travail de la meilleure des manières. Voici quelques-unes de ses qualités :  

  • Il est précis : Le brasseur exerce un métier de précision, que cela soit au niveau de la création de la bière ou de l’utilisation des machines.
  • Il connaît les règles d’hygiène et de sécurité : Le brasseur doit absolument être au fait de toutes les normes car il réalise un produit de consommation. 
  • C’est un bon commercial : Le brasseur doit vendre sa bière, gérer ses clients et discuter des prix avec les fournisseurs. C’est pourquoi il a le sens du commerce.  
  • Il est réactif : Le brasseur prend des risques. En effet, son produit vient d’une matière vivante et donc peut bouger sans arrêt. Si la température n’est pas la bonne, si les céréales sont contaminées, que la température de la cuve n’est pas adéquate ou que les machines ne sont pas bien réglées, cela peut tourner à la catastrophe. Il devra donc faire en sorte de tout surveiller au mieux et être le plus réactif possible si un problème arrive. 
  • Il est autonome : Le brasseur travaille seul et effectue toutes les étapes de son travail. Il doit être capable de gérer aussi bien la technique, la réalisation, les stocks, que les relations clients ou sa gestion administrative. 

Formation pour devenir brasseur

Voici les formations possibles pour devenir brasseur : 

Niveau CAP :

CAP CIP – conducteur d’installations de production

Le titulaire de ce CAP qui est accessible en deux ans  pourra gérer la conduite en production d’un système industriel, préparer la production à son poste de travail, régler l’installation de production, lancer la production après le contrôle du pilote. Mais aussi conduire l’installation, contrôler la qualité des produits au poste. Il sera en mesure d’exercer dans des industries de transformation, d’élaboration et de conditionnement dans les secteurs de l’agroalimentaire, la pharmacie, la cosmétologie, la transformation des pâtes à papiers et cartons, l’électronique, la production et la transformation des métaux, la sidérurgie, l’automobile, l’industrie textile, la transformation des déchets et autres…

Niveau bac :

Bac pro PCE – procédés de la chimie et métiers de l’eau

Ce bac pro est accessible en trois ans, et permettra à son titulaire de conduire une unité de production ou une partie de chaîne de production, de vérifier et de préparer les installations, de lancer, surveiller et arrêter le procédé. Il pourra contrôler la qualité des produits et effectuer des prélèvements d’échantillons. Il sera en mesure de repérer les anomalies, d’établir un diagnostic et d’intervenir en conséquence. Il exécutera des opérations de maintenance sur les appareillages ou mettra l’installation en sécurité pour les interventions du service maintenance. Enfin, il veillera au respect des règles de sécurité et de protection de l’environnement.

Niveau bac + 2 :

BUT génie biologique, option industries agroalimentaire et biologique (GB IAB)

Le détenteur de ce BUT (anciennement DUT), accessible en trois ans, pourra réaliser les opérations de fabrication ou de transformation. Il surveillera la qualité des produits et veillera au respect des mesures d’hygiène pendant la production et en fin de production. Il sera en mesure de prélever des échantillons pour réaliser les analyses nécessaires. 

Formation continue :

Si vous souhaitez vous reconvertir et devenir brasseur, il est possible de le faire en passant par la formation continue et en passant une formation (non diplômante) de l’IFBM de Nancy, un module de formation continue du CFPPA de Douai ou un diplôme universitaire d’opérateur de brasserie du département biotechnologies de l’université de La Rochelle

Salaire d’un brasseur

Un brasseur débutant gagne environ 2 000 € par mois. Lorsqu’il est à son compte, son salaire dépend de ses clients et est bien plus variable.

Perspectives d’emploi

La filière industrielle dans laquelle travaille le brasseur ouvrier ou ingénieur offre peu de possibilité d’évolution. Les postes se renouvellent peu et les offres d’emploi sont peu nombreuses.

Toutefois, le marché de la bière connaît une transformation et s’adapte aux nouvelles demandes des consommateurs (bière aromatisée aux fruits, bière sans alcool).

Il faut savoir que la France est le premier pays européen à détenir le plus grand nombre de brasseries sur son territoire. Elle est également le 8e pays producteur de bière en Europe.

En 2019, 70 % des bières consommées en France sont issues de la production française.

Le métier de brasseur trouve son avenir dans la création des micro-brasseries.

L’artisanat et l’entrepreneuriat restent à ce jour la meilleure évolution possible.

Comment trouver un emploi ?

Pour trouver un emploi en tant que brasseur, vous devez vous mettre à votre compte ou pouvez trouver un emploi grâce au site brasseurs de France ou encore celui de brewjob.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes qui souhaitent changer de métier. J'anime également un groupe d'échanges sur Facebook qui aide les personnes à trouver leur nouvelle voie professionnelle.