Devenir brasseur | Fiche métier

Autonome, rigoureux et parfaitement conscient des normes sanitaires, le brasseur assure toutes les technicités qui entrent dans la production de la bière.

La fabrication de la bière vous intéresse ? Pour en savoir plus, découvrez notre fiche métier de brasseur.

Qu’est-ce qu’un brasseur ?

Le brasseur est celui qui intervient dans les différentes étapes de la conception de la bière. Il joue un rôle déterminant dans le choix des ingrédients jusqu’à la maîtrise de la couleur et du goût du breuvage.

metier brasseur

Le métier de brasseur se divise en deux sortes : le brasseur qui travaille en usine ou en industrie et l’artisan brasseur.

Le premier est ouvrier ou ingénieur et dirige en réalité qu’une faible partie de la production de la bière qui est automatisée dans les usines. 

L’un et l’autre travaillent en équipe. Cette filière offre peu d’évolution de carrière.

L’artisan brasseur est seul acteur de son artisanat et contrôle du début à la fin la fabrication. Le brasseur doit alors maîtriser son art à travers son savoir-faire. 

Il travaille dans une brasserie artisanale ou dans une micro-brasserie, dont le nombre est en plein essor en France.

Missions du brasseur

  • Sélectionner avec soin les ingrédients qui composent la bière
  • Contrôler la germination de l’orge puis sa torréfaction
  • Obtenir un moût de qualité en mélangeant le malt à de l’eau et en y ajoutant des fleurs de houblon
  • Obtenir la fermentation du breuvage en ajoutant la quantité adéquate de levure de bière
  • Contrôler la température des cuves
  • Réaliser des tests aux différentes étapes de la fabrication
  • Entretenir le matériel et les machines
  • Prospecter les clients et les fournisseurs

Qualités pour devenir brasseur

Autonomie

L’artisan brasseur travaille seul dans sa brasserie. Il doit donc maîtriser la fabrication de la bière et la gestion de son entreprise artisanale.

Le brasseur gère l’organisation de sa journée, les relations avec les fournisseurs et les clients, la réception et le contrôle des matières premières, etc.

Rigueur

La production de la bière requiert une précision dans les dosages et exige de respecter la recette pour obtenir une bière de qualité constante.

Le brasseur doit également se plier aux règles sanitaires strictes.

Réactivité

Ce métier nécessite une réactivité immédiate. Le brasseur doit surveiller en permanence la qualité de sa production et être en mesure de résoudre rapidement les nombreux problèmes qui pourraient survenir au cours de la fabrication.

Vigilance

Le brasseur doit contrôler la qualité des matières premières. Il doit avoir connaissance qu’une bactérie par exemple peut être présente dans les grains d’orge. 

La sécurité sanitaire est au cœur de ses préoccupations.

Adaptabilité

Les critères de sélection des matières premières peuvent ne pas être réguliers au fil de l’année en fonction de la météo ou du lieu d’approvisionnement. 

Le brasseur adapte alors la recette afin d’obtenir un résultat identique à partir de chaque lot.

Formation pour devenir brasseur

Le métier de brasseur s’apprend à travers de nombreuses formations :

Formations initiales

La formation initiale se pratique essentiellement en filière professionnelle. Cela permet une intégration immédiate dans le monde du travail quel que soit le niveau de formation.

Niveau CAP

  • CAP conducteur d’installation de production. Accessible après la troisième, il se prépare en deux ans.

 Niveau bac

  • Bac pro bio-industries de transformation. Il se prépare en 3 ans après le troisième dans un lycée professionnel.
  • Bac pro procédés de la chimie, de l’eau et des papiers-cartons. Il se prépare en 3 ans après le troisième dans un lycée professionnel.
  • Bac pro technicien conseil vente en alimentation, option vins et spiritueux. Il se prépare en 3 ans après le troisième dans un lycée professionnel.

Niveau bac + 2

  • DUT génie biologique, option industries agroalimentaires et biologiques. Il se prépare en 2 ans après le bac dans un IUT (institut universitaire de technologie).
  • BTS pilotage de procédé. Il se prépare en 2 ans après le bac et est accessible à toute personne diplômée d’un baccalauréat.

Formation continue

Certains organismes proposent une formation continue afin de devenir brasseur :

  • IFBM (institut français des boissons, de la brasserie et de la malterie) de Nancy
  • CFPPA (centre de formation professionnelle et de promotion agricole) de Douai
  • Université de La Rochelle, diplôme universitaire d’opérateur de brasserie du département biotechnologie

Quel est le salaire d’un brasseur ?

Un ouvrier en début de carrière touche le SMIC. Le salaire d’un ingénieur à ses débuts est de 2 700 euros brut par mois environ.

Pour les artisans brasseurs, leur salaire dépend de leur activité en termes de chiffre d’affaires.

Débouchés et évolution du brasseur

La filière industrielle dans laquelle travaille le brasseur ouvrier ou ingénieur offre peu de possibilité d’évolution. Les postes se renouvellent peu et les offres d’emploi sont peu nombreuses.

Toutefois, le marché de la bière connaît une transformation et s’adapte aux nouvelles demandes des consommateurs (bière aromatisée aux fruits, bière sans alcool).

Il faut savoir que la France est le premier pays européen à détenir le plus grand nombre de brasseries sur son territoire. Elle est également le 8e pays producteur de bière en Europe.

En 2019, 70 % des bières consommées en France sont issues de la production française.

Le métier de brasseur trouve son avenir dans la création des micro-brasseries. L’artisanat et l’entrepreneuriat reste à ce jour la meilleure évolution possible.