AccueilMétiersDevenir Assistant de justice : missions, salaire et formation

Devenir Assistant de justice : missions, salaire et formation

Assistante d'une juge

Vous aimeriez devenir assistant de justice ? Passionné par le droit et la justice, vous souhaitez faire un métier qui vous apporterait expérience et contact ? Vous êtes étudiant en droit et désirez apprendre sur le terrain tout en poursuivant votre cursus ? Cette profession a tout pour vous plaire ! N’hésitez pas à en savoir plus sur les qualifications à avoir pour prétendre à cet emploi ainsi que les missions, qualités et salaire. Voici donc sa fiche métier. 

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Missions

L’assistant de justice est souvent étudiant en droit qui exerce ce métier en même temps que ses études. C’est un auxiliaire de justice temporaire qui va travailler à mi-temps pour le compte de magistrats. Il effectuera des contrats d’une durée de 2 ans qui peuvent être renouvelés deux fois. Cette profession est exercée par des élèves ayant au minimum un master 1. Ces derniers gagnent en expérience tout en continuant d’apprendre.

Leur fonction est multiple : du travail préparatoire aux jugements, l’assistant de justice va effectuer des recherches en jurisprudence mais aussi des travaux de documentation. Il va aussi bien rédiger les synthèses, les projets de jugements ou de réquisitoires, que gérer le courrier gestion du courrier.

Cet emploi est souvent un tremplin idéal pour ceux qui veulent devenir avocat, conseiller de tribunal ou juge. L’assistant de justice est une profession qui a été créé pour répondre efficacement et concrètement à l’engorgement des prétoires administratifs. Il travaille dans les tribunaux d’instance et de grande instance, des cours d’appel, à la Cour de cassation ainsi qu’à l’école nationale de la magistrature.

Voici ses principales missions : 

Effectuer des travaux de recherche des jurisprudences

Environ 33 dossiers par mois sont traités par les magistrats. Ce qui fait plus d’un dossier par jour. Cette énorme quantité de travail pose la question de la qualité d’attention faite à chaque affaire. Pour éviter un surmenage et des dossiers pas approfondis, l’assistant de justice va soulager en totale autonomie. 

Synthétiser et apporter une réflexion personnelle sur les notes des dossiers ainsi que sur les projets de décisions sur les instructions des magistrats :

L’assistant de justice va apporter son regard sur les dossiers en cours tout en réalisant une synthèse.

Participation aux séances d’instructions :

Le magistrat rapporteur va présenter son dossier à sa chambre et va ouvrir le débat collégial sur les questions de droit laissées en suspens. L’assistant de justice pourra y assister. Il pourra aussi prendre la parole à l’audience pour compléter les conclusions écrites. Cependant, il n’aura pas le droit de participer au délibéré. 

Qualités et compétences

L’assistant de justice possède de grandes qualités. Voici une liste non exhaustive : 

  • Il possède des bases juridiques solides : L’assistant de justice est un élève de Master 1, mais la plupart du temps de master 2. Il connaît son droit et sait le mettre en pratique. 
  • Il excelle en communication et a le sens du contact : À l’écrit ou à l’oral, l’assistant de justice maitrise parfaitement la langue et possède un grand sens de la communication et de l’écoute. 
  • Il a le sens de l’analyse et de la synthèse : L’assistant de justice doit être capable de synthétiser un dossier et de l’analyser. Il doit proposer au magistrat des notes claires et justes. 
  • Il est discret : Lorsqu’il s’agit de justice, le secret professionnel est de mise. De ce fait, l’assistant juridique est amené à savoir se faire discret pour ne pas ébruiter les affaires en cours. 
  • Il est rigoureux, consciencieux et honnête : Métier de droiture par excellence, l’assistant de justice est un as de la rigueur. Il ne peut pas faire de fautes ou d’oublie et son honnêteté doit être à toute épreuve. 
  • Il sait se rendre disponible : L’assistant de justice dépend des aléas des dossiers et des clients du magistrat. Ainsi, il peut travailler tard la nuit, les week-ends et jours fériés : pas de repos pour la justice !
  • Il n’a pas de problème avec la justice : Un casier vierge est le minimum requis pour un assistant de justice qui en est le représentant. 
  • Il est travailleur : Comme il poursuit généralement ses études en même temps, il lui fait un amour du travail assez conséquent. 

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir assistant de justice ?

Pour exercer le métier d’assistant de justice, il faut avoir une formation juridique et être au moins titulaire d’un Master 1 en droit.

Quelle formation pour devenir assistant de justice ?

Afin de devenir assistant de justice, il faut être titulaire au minimum d’un master 1 de droit public ou privé. Cependant, il s’agit plutôt de titulaire de Master 2. Ensuite, il faut qu’il présente un dossier de candidature qui comprend son curriculum vitae, sa lettre de motivation manuscrite ainsi qu’une copie de ses diplômes, aux chefs de cour (premier président et procureur général) du lieu où on souhaite exercer. 

À ce moment-là le jury va tout observer en détail : que cela soit les mentions obtenues que les stages effectués et les motivations invoquées. 

Si son dossier est retenu, le postulant devra alors passer un entretien ainsi qu’une enquête de moralité. S’il passe ces dernières épreuves, il devra prêter serment.

Quelles sont les perspectives d’emploi ?

C’est un énorme plus pour l’assistant de justice d’avoir exercé ce métier. En effet, l’expérience que cela lui donne lui permettra de poursuivre d’autant mieux sa carrière. Il se fera des contacts et pourra passer ses examens en ayant une valeur ajoutée. À la suite, il deviendra avocat, avoué ou encore magistrat en poursuivant ses études. 

Salaire d’un assistant de justice

Le salaire d’un assistant de justice est de 500 € nets par mois. Il travaille à mi-temps et perçoit une indemnité de vacation horaire fixée par arrêté.

Comment trouver un emploi ?

Le futur assistant de justice trouvera un emploi après avoir passé le concours. À la suite, il pourra postuler directement auprès de cabinet d’avocat, en passant par le ministère de la Justice ou via des sites spécialisés.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF
Secteurs