Enfant handicapée et accompagnante

Devenir AESH : missions, salaire, formations et perspectives

Devenir accompagnant d’élèves en situation de handicap (AESH) est une profession où l’humain, la pédagogie, la patience et l’engagement sont des valeurs fortes.

Missions, formations possibles, salaire moyen et perspectives d'emploi : découvrez dans cette fiche ce métier qui comblera vos ambitions d’assistanat, d’encadrement et de transmission.

Définition du métier d'AESH

L’accompagnant d’élèves en situation de handicap (AESH) assiste un élève handicapé ou présentant un trouble de santé invalidant, à trouver son autonomie. Il veille aussi à sa sociabilisation et à sa sécurité en adaptant sa scolarité à ses besoins.

Quel diplôme pour être AESH ?

Si l’on a passé plus de neuf mois à travailler comme accompagnant dans le domaine du handicap (les AVS par exemple), il est possible de devenir AESH.

Vous pouvez également obtenir le diplôme DEAES Option inclusion pour devenir AESH.

Formations pour devenir AESH

Obtenir un diplôme d'État d'accompagnement éducatif et social (DEAES)

Le DEAES Option inclusion est un diplôme de niveau V (CAP).

Il propose un apprentissage commun et 3 spécialisations possibles : accompagnement à domicile, en structure collective ou à l’éducation.

Ce diplôme se prépare sur 1 à 2 ans.

Être titulaire d’un baccalauréat ou d’un diplôme équivalent de niveau IV

Si vous êtes retenu après votre inscription au recrutement, vous recevrez une formation initiale. Elle sera mise en œuvre par la DASEN. Cette formation dure 60 heures.

Quel est le salaire d'un(e) AESH ?

La rémunération relève du SMIC (1520 € brut par mois) lorsqu’il est fait à temps plein. 

Son salaire évolue avec le temps et l’expérience, mais il ne dépasse pas les 1700 € brut, (soit environ 1390 € net).

Il faut noter que très souvent, les AESH sont employés à temps partiel (plus de 60%, source syndicale). Leur rémunération est alors calculée proportionnellement aux heures travaillées.

Des primes et des indemnités pourront compléter ce revenu de base. De plus, l’AESH pourra compléter sa formation et son salaire, s’il le souhaite, en passant des concours et ainsi en se spécialisant dans les métiers socio-éducatifs.

Les missions du métier

L'AESH travaille aussi bien dans des maternelles, des collèges ou des lycées ULIS (unités localisées pour l'inclusion scolaire qui accueillent des élèves dont le handicap ne permet pas d’envisager une scolarisation dans une classe ordinaire) publics ou privés sous contrat. Son aide peut être individuelle, mutualisée ou collective. Sous la tutelle du professeur, l’accompagnant d’élèves en situation de handicap est présent sur le temps scolaire et périscolaire.

C’est un métier passion où l’autre est la priorité, l’accompagnement une seconde nature et une profession qui comble les ambitions d’assistant, d’encadrement et de transmission.

Les missions de l'accompagnant d’élèves en situation de handicap :

  • Assister l’élève dont il a la charge dans ses activités d’apprentissage sur tous les moments et lieux rapportant à sa scolarité. Cela comprend aussi la cantine, la garderie, les activités… durant lesquels il veille aussi à sa sécurité.
  • Accompagner dans tous les moments de sa vie quotidienne comme manger, se déplacer, porter ses affaires, etc. Son but est de l’amener à être autonome. Petit à petit, l’enfant apprendra à faire ces gestes par lui-même. Il est cependant possible qu’il n’y arrive pas. Dans ce cas, l’AESH continuera à le faire à sa place.
  • Aider à s’inclure dans une vie sociale saine et constructive en définissant ses activités périscolaires adaptées à ses capacités et en le soutenant dans sa vie relationnelle. Il l’entoure dans les moments de jeu ou de sorties avec ses compagnons de classe. Il appréhende les peurs et travaille à son confort social.
  • Participer aux échanges entre l’enseignant de l’élève et sa famille : l’accompagnant d’élèves en situation de handicap est le lien privilégié entre les professeurs et ses parents. Il peut aider à l’évolution positive en faisant des retours constructifs.  
  • Collaborer aux réunions avec les équipes pédagogiques et de suivie de l’enfant dont il s’occupe.

Quelles sont les qualités et compétences requises ?

Sensibilité au handicap

L’accompagnant d’élèves en situation de handicap aime dépasser les a priori que l’on peut avoir. Empathique, il place l’humain au cœur de ses préoccupations.

L’écoute

L’écoute est une des qualités essentielles de l’accompagnant d’élèves en situation de handicap. Cela lui permet d’entendre les difficultés et la souffrance que peut amener cette condition. Cela lui permettra de créer un véritable lien de confiance avec l’enfant.

Réactivité, patience et flexibilité

Ce sont des vertus qui doivent faire partie du profil de l’AESH : l’élève dont il a la charge requiert une attention soutenue et continue.

Un intérêt pour une tranche d’âge

L’accompagnant d’élèves en situation de handicap a une appétence particulière pour le travail avec les enfants et les adolescents. Son emploi le verra côtoyer ces tranches d’âges qui peuvent aller de 3 à 18 ans.

Aimer travailler en équipe et être en lien avec un parcours pédagogique

Apprécier être en binôme avec un enseignant et participer à l’effort collectif pour l’éducation est un des centres névralgiques de ce travail. 

Être pédagogue

En effet, même si c’est l’enseignant qui a la charge d’apprendre à l’élève le programme scolaire, c’est aussi à l’AESH de superviser les devoirs, d’aider à la bonne compréhension et de parfois trouver d’autres façons de faire entendre à l’élève ce qu’il doit intégrer. Ainsi il peut aussi chercher à se former à de nouvelles techniques ou connaissances sur le sujet du handicap.

Quelles sont les perspectives d’emploi ?

6 000 postes d’AESH ont été créés depuis 2019. Actuellement, il y a environ 106 000 accompagnants en France.

Le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse souhaite recruter encore plus d’AESH afin de répondre au besoin qui ne cesse d’augmenter.

Comment trouver un emploi d'AESH ?

Il faudra postuler auprès des rectorats, des Académies ou dans les DSDEN.