AccueilMétiersDevenir Aquaculteur : missions, salaire, formations et perspectives
Métiers

Devenir Aquaculteur : missions, salaire, formations et perspectives

inspection de bassins d'aquaculture

Devenir Aquaculteur est une profession qui vous parle ? Vous souhaitez travailler au grand air, dans un milieu naturel et marin ? Vous aimez les animaux et la nature et êtes sensible aux métiers qui ont du sens ? Cet emploi peut vous séduire ! N’hésitez pas à en apprendre plus sur les missions, les compétences, le salaire et les débouchés du métier d’aquaculteur.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Les missions du métier d’aquaculteur

L’aquaculteur fait de l’élevage immergé. Il va s’occuper des animaux ou des végétaux en milieu marin. Agriculteur des fonds aquatiques, son emploi consiste à travailler des œufs, des larves ou des coquillages. Il commence par acheter des alevins et des naissains puis les fait grandir en toute sécurité selon les normes d’hygiène puis il va les vendre aux restaurants. Il travaille à son compte ou pour une ferme aquacole.

Grand technicien, il va utiliser des outils pointus comme des grues hydrauliques ou des navires amphibies. Il pratique à l’extérieur, dans l’eau ou sur l’eau. Dépendant du climat, l’aquaculteur travaille en mer, en étang, mais aussi en bassin. Les spécificités de l’aquaculteur peuvent être dans le poisson (on l’appellera alors pisciculteur), dans les coquillages et crustacés (il sera alors conchyliculteur), ou encore les huitres (on parlera d’un ostréiculteur) et dans les moules (un mytiliculteur).

Voici les missions qui lui incombent :

Sélectionner et élever les espèces choisies

L’aquaculteur va prendre des larves ou des embryons que l’on appelle aussi alevins ou naissains et il va les mener à terme. Il va s’occuper de leur développement, les trier, les calibrer et les nourrir. L’aquaculteur les fait grandir en bonne santé et les fait se reproduire correctement. Il surveillera l’eau, sa qualité et les besoins.

Commercialisation de la production

L’aquaculteur applique rigoureusement les réglementations en vigueur pour pouvoir vendre sa production aux restaurants, poissonniers, etc.

Qualités et compétences

L’aquaculteur travaille beaucoup et doit être multi-compétent. En effet, ce métier requière beaucoup de qualités.

Aimer le milieu marin

Tous les jours, toute l’année, l’aquaculteur travaille dans ou à côté de l’eau. En mer ou en bassin, il passe son temps majoritairement immergé.

Excellente forme physique

L’aquaculteur travaille sous tous les temps. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Ce qui demande déjà une bonne condition physique. Souvent en position débout, c’est, au bout d’un certain temps, usant.

Connaitre les réglementations

L’élevage est un métier particulièrement réglementé. Il faudra donc que l’aquaculteur connaisse des consignes sanitaires.

Connaitre la biologie marine

L’aquaculteur est un fin connaisseur de la biologie. Il maitrise ses nombreux aspects et techniques.

Être autonome

Le métier d’aquaculteur requière une grande autonomie. Principalement lorsqu’il travaille à son compte. Il doit maitriser aussi bien son métier que l’administratif, le juridique et les circuits de distribution.

Être persévérant et bricoleur

L’aquaculteur n’a pas la vie simple : sa patience est une de ses plus grandes vertus. De plus, il arrive souvent qu’il fasse de la rénovation par lui-même.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir aquaculteur ?

Afin de devenir aquaculteur, il est essentiel de posséder un diplôme spécifique.

Quelle formation pour devenir aquaculteur ?

Si vous souhaitez devenir aquaculteur, plusieurs formations sont possibles à des niveaux différents :

CAP conchyliculture

Le titulaire de ce CAP sera spécialisé dans l’élevage des coquillages. Il pourra reconnaitre les espèces, gérer la reproduction et suivre toutes les étapes de l’élevage.

CAP développement option gestion et entretien en milieu marin

Plus technique, cette formation offre au diplômé un apprentissage autour de l’entretien, le dépannage, le contrôle ou l’installation de machines qui permettent l’aquaculture. La formation de ce CAP dure 2 ans.

BEP Maritime de Cultures marines

Ce BEP prépare à un poste de responsable de production autour de l’aquaculture. C’est en 2 ans que le titulaire sera formé.

Bac pro PA – productions aquacoles

Le Bac pro PA prépare le titulaire à un travail d’exploitant ou de salarié aquacole. La formation de ce bac pro dure 3 ans.

DEUST Technicien de la mer et du littoral

Ce DEUST forme des techniciens gestionnaires de l’environnement continental et du littoral. Ce DEUST dure 2 ans de formation.

Licence pro Aquaculture durable et gestion de la qualité

Avec ce diplôme, le titulaire sera un professionnel aquacole. Il maitrisera les dimensions techniques, économiques, commerciales, environnementales d’une entreprise de production aquacole. En 3 ans après le Bac, le titulaire pourra obtenir sa licence pro.

Master Sciences halieutiques et aquacoles

Avec ce master, le diplômer pourra assurer un emploi de biologiste marin. Ce master se passe sur 4 ans.

Quelles sont les perspectives d’emploi ?

L’aquaculteur qui travaille dans une entreprise aquacole ou encore dans un IFREMER (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) pourra ressentir le désir de se mettre à son compte. Avec l’expérience qu’il aura acquise, cela lui sera possible.

Un aquaculteur peut aussi décider de produire une espèce différente de celle qu’il élève.

Quel est le salaire  d’un aquaculteur ?

La rémunération d’un aquaculteur est en général autour du SMIC.

Comment trouver un emploi ?

Un aquaculteur pourra se mettre à son compte (mais un niveau BAC est recommandé) ou postuler auprès des fermes aquacoles.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes qui souhaitent changer de métier. J'anime également un groupe d'échanges sur Facebook qui aide les personnes à trouver leur nouvelle voie professionnelle.