AccueilMétiersDevenir carrossier : missions, salaire et formations

Devenir carrossier : missions, salaire et formations

Polissage d'une portière de voiture

La profession de carrossier vous intéresse ? Vous aimez les voitures ? Le travail manuel vous correspond ? Vous pouvez vous rendre disponible ? Vous profitez d’une belle condition physique ? Votre sens du relationnel est sans égal ? Vous savez vous adapter ? Nous vous invitons à lire notre fiche métier sans plus attendre : vous en apprendrez plus sur les compétences, le salaire, les missions et les débouchés de ce métier de passionnés.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Missions

Le carrossier est le professionnel de l’enveloppe d’une voiture. Alors que le mécanicien va s’appliquer à travailler sur les pièces qui la composent à l’intérieur, le carrossier va s’employer à réparer l’extérieur d’une automobile, qu’elle ait subi un accident ou qu’elle soit endommagée au niveau de la tôle. Le carrossier va intervenir au niveau de certaines pièces comme le pare-brise, la portière, le pare-choc etc : il va les réparer et les remettre aux normes. Après les avoir remis en place correctement et leur avoir rendu toute leur utilité en prenant en compte la sécurité, il doit  aussi prendre en charge la peinture et faire en sorte que son aspect final soit impeccable. Il doit donc maîtriser aussi bien le travail des métaux en feuilles que la peinture. Il vaut donc mieux que le carrossier possède une double qualification en réparation et en peinture de carrosserie. Il exerce principalement dans les garages multiservices et les ateliers spécialisés en carrosserie-peinture.  Le carrossier peut utiliser toutes sortes d’outils comme les plus récents qui sont apparus grâce aux progrès de la technique (blanc de mesure au laser, par exemple). Enfin, il peut faire des diagnostics de l’état des véhicules en cas d’accident et chiffrer le budget des réparations en compagnie de l’expert automobile. Voici ses missions : 

  • Réception du véhicule à réparer : Lorsque le client amène son automobile endommagée, le carrossier va être en mesure de voir les réparations à réaliser, d’établir un devis et de déterminer le temps de travail à prévoir. 
  • Réparation du véhicule : Le carrossier va prendre les pièces abîmées, les réparer ou les remplacer après les avoir démontées tout en prenant soin de bien couper les faisceaux électriques et électroniques.
  • Contrôle sécurité : Le carrossier va contrôler toutes les pièces et sera en mesure de justifier de leur sécurité, de leur intégrité, de leur conformité et de leurs performances. 

Qualités et compétences

Les qualités humaines et les compétences techniques sont à accumuler dans le métier de carrossier. Voici certaines de ses qualités.

  • Il est curieux : Les avancées technologiques en termes de mécanique et de technique ont fait un grand bond ces dernières années. Le carrossier doit s’avoir s’y adapter et montrer une grande curiosité à leur égard. 
  • Il est disponible : Un accident ne se prévoit pas. Dès lors, un client peut avoir besoin en urgence d’une réparation. Le carrossier va devoir s’adapter et travailler sur des horaires plus larges.  
  • Il possède une excellente forme physique : Il travaille sous toutes les conditions dans des positions souvent inconfortables. Il porte des charges très lourdes et respire toute la journée des odeurs de peintures et de métaux.  
  • Il a le sens du commerce : Le but n’est pas la vente à tout prix, mais la justesse et la sensibilisation du client aux bienfaits de ce qu’il réalise. Il doit donc avoir un bon sens du commerce. 
  • Il possède un bon sens relationnel : Le carrossier est souvent au contact des autres : clients, mécaniciens, experts. Il exerce également un métier de service donc doit avoir un bon relationnel. 

Un diplôme est-il obligatoire ? 

Pour devenir carrossier, il faut obligatoirement posséder des diplômes. 

Formations pour devenir carrossier

Voici des formations possibles pour devenir carrossier.  

Formation initiale :

Niveau CAP : 

CAP réparation des carrosseries

Accessible après la 3e, il se prépare en deux ans à temps plein ou en apprentissage. Ce CAP permettra au titulaire de savoir déposer, réparer et reposer les éléments de carrosserie. Il contrôlera les structures, préparera et réalisera la mise en peinture. Il pourra travailler dans un atelier de réparation indépendant ou rattaché au réseau d’un constructeur, ou encore dans l’atelier intégré d’une entreprise ou d’une collectivité territoriale.

Niveau bac :  

Bac professionnel construction des carrosseries ou réparation des carrosseries

Il se prépare en trois ans après la classe de 3e. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en deux ans sous certaines conditions. Avec ce Bac pro, le titulaire sera capable de travailler en tant que technicien d’atelier chez un carrossier constructeur ou chez un carrossier réparateur. Il pourra mettre en œuvre les méthodes de fabrication, d’assemblage et de protection des matériaux métalliques ou composites. De plus, il participera à l’organisation du travail, au choix des outillages, à la conduite et à la maintenance du système de production. 

Niveau bac + 2 :

BTS conception et réalisation de carrosseries  

Accessible à tout titulaire d’un baccalauréat professionnel industriel de la carrosserie, bac STI2D, il se prépare en deux ans. Ce BTS apprend au titulaire à intervenir à tous les niveaux depuis la conception jusqu’à la livraison des véhicules. Il deviendra un spécialiste de la conception, de la réalisation et de la transformation des carrosseries, des châssis et des aménagements extérieurs et intérieurs des véhicules.

Niveau bac + 3 : 

Licence pro maintenance et technologie, systèmes pluritechniques

Accessible à tout titulaire d’un bac + 2, elle se prépare en un an. Cette licence permet de former des futurs responsables de services de maintenance, capables d’utiliser des outils d’aide au diagnostic, de gérer une équipe de maintenance et d’appliquer les normes de qualité et d’environnement.

Formation continue :

Si vous souhaitez vous reconvertir, beaucoup de possibilités existent par la voie de la formation continue des adultes : CAP réparation des carrosseries, le titre professionnel (TP) de carrossier réparateur, le CAP peinture en carrosserie, le titre professionnel (TP) de peintre en carrosserie, le bac professionnel réparation des carrosseries… 

Perspectives d’emploi

Le carrossier peut envisager un bel avenir en devenant, avec les années et l’expérience, chef d’atelier, contrôleur technique automobile ou même en ouvrant son propre atelier.

Salaire d’un carrossier

Le salaire mensuel d’un carrossier se situe autour de 1 600 € pour un homme et 1 400 € pour une femme. Il y a environ 45 000 salariés en France. 

Comment trouver un emploi ?

Afin de trouver un emploi de carrossier, il est possible de passer par le site de pôle emploi, d’indeed ou encore de carrosserie job.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF