AccueilMétiersDevenir caviste : missions, salaire et formation disponibles

Devenir caviste : missions, salaire et formation disponibles

Un caviste dans sa boutique

Vous souhaiteriez devenir caviste ? Vous êtes passionné par le vin ? Vous aimeriez exercer une profession qui fera appel à votre sens du contact ? Vous êtes rigoureux ? Vous avez la fibre commerciale et aimez conseiller ? Il semblerait que vous cumuliez les qualités d’un caviste ! N’hésitez plus un instant et lisez notre fiche métier : vous en apprendrez plus sur les qualités, le salaire, les missions et les débouchés de cet emploi. 

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Missions

Le caviste est un spécialiste du vin qui peut travailler aussi bien sur un domaine d’exploitation qu’en boutique. En effet, on retrouve ce professionnel dans la production et dans la distribution. En ce qui concerne la production, il suivra toutes les étapes de la fabrication du vin. Il va exercer dans une exploitation sous les ordres d’un maître de chai et d’un œnologue. Il sera présent aussi bien à la préparation qu’au nettoyage des caves et des cuves servant à fabriquer et à entreposer l’alcool après les récoltes de fruits. Lorsque ces dernières sont faites, le caviste va suivre l’évolution du fruit de sa macération à sa transformation en alcool. Son travail est donc à 360 ° : de l’arrivée du fruit à sa mise en bouteille et son étiquetage. 

Si le caviste travaille dans une boutique, il va faire commerce des bouteilles de vins et spiritueux. Il devra les choisir, les connaître, les référencer et les vendre.

Voici donc ses missions selon qu’il travaille sur un domaine ou dans un magasin : 

Si le caviste exerce dans une exploitation : Il va tout d’abord préparer et entretenir les cuves puis il va gérer la cuvaison et le pressurage. Ensuite, il va chapeauter la mise en bouteille et l’étiquetage des bouteilles, s’occuper des stocks et apporter son soutien à la vente.

Si le caviste travaille dans une boutique : Il va accueillir les clients en leur demandant ce qu’ils souhaitent. En fonction de leurs attentes, il pourra les conseiller en tenant compte de leurs goûts et leurs finances. Dans son magasin, il devra faire en sorte de mettre en avant ce qu’il estime être les meilleurs produits, mais aussi toutes les nouveautés. Il devra gérer ses stocks et sa comptabilité. Il pourra organiser des dégustations afin de faire venir du public et l’intéresser à ses produits. Enfin, il devra également rencontrer des producteurs vinicoles afin de découvrir leurs vins et leur passer commandes.

Qualités et compétences

Le caviste doit posséder autant de qualités humaines que techniques. Voici une liste de ses nombreuses qualités :

  • Avoir le sens du commerce : Le caviste, qu’il travaille dans un chai ou dans un commerce, doit vendre son vin. C’est pourquoi une fibre commerciale est importante dans son métier. 
  • Être passionné par ses produits : Entre le vin et le caviste, c’est une grande histoire d’amour. Il est capable de reconnaître les différents arômes, années, provenances, etc. Métier passion par excellence, il lui faut plus qu’une appétence pour ce produit. 
  • Avoir un excellent sens du contact : Le caviste rencontre en permanence des personnes : des producteurs, des clients… et doit pouvoir aussi bien nouer d’excellentes relations pour pouvoir négocier au meilleur prix que pouvoir comprendre, aider rassurer et vendre à sa clientèle. Ainsi, le sens du contact est essentiel pour ce professionnel. 
  • Être rigoureux : Faire du vin n’est pas donné à tout le monde, c’est un art qui s’apprend avec soin. Entre rigueur et attention : tout est millimétré. 

Un diplôme est-il obligatoire ? 

Pour devenir caviste, aucun diplôme n’est requis. Souvent, les cavistes se forment sur le tas. Cependant, les formations spécialisées sont largement appréciées par les recruteurs.  

Formations pour devenir caviste

Plusieurs formations sont possibles pour devenir caviste.

Niveau CAP :

CAP agricole métiers de l’agriculture production végétale : vigne et vin : 

Le titulaire de ce CAP accessible en deux ans pourra travailler dans des vignobles s’il choisit cette spécialité. Il sera formé aux opérations réalisées en cave ou en chai : traitement de la vendange, nettoyage du matériel, vinification et élevage du vin.

Niveau BAC :

Bac pro technicien conseil vente en alimentation, option vins et spiritueux :

Ce bac pro est accessible en trois ans et permet au titulaire de travailler dans la vente  des  produits  alimentaires et des vins et spiritueux. Il organise la conservation, la transformation et la préparation des produits depuis la réception jusqu’à la vente. Le maintien de la qualité repose sur ses connaissances technologiques. Des capacités d’animateur lui sont également demandées pour mettre en œuvre des propositions de promotion. Il suit et applique les réglementations relatives aux produits, aux points de vente, aux consommateurs et à l’environnement. Il connaît les méthodes de production et les divers types de qualification des produits et en informe les clients.

Niveau BAC+2 :

BTSA VO – viticulture œnologie :

Ce BTSA forme en deux ans les titulaires à la gestion d’une exploitation vinicole : il pourra conduire une vigne. Il connaît son cycle de végétation pour réaliser au bon moment les opérations manuelles ou mécaniques nécessaires à l’entretien de la culture. Il est capable de choisir des itinéraires techniques et des modes de production adaptés au terroir, aux objectifs de qualité, aux contraintes techniques et économiques du vignoble. La formation porte aussi sur la vinification. L’étudiant acquiert les savoirs fondamentaux concernant la transformation du raisin. Il est capable de mener les opérations de vinification de la réception des vendanges à l’élevage des vins en choisissant des itinéraires de vinification adaptés. L’ensemble des connaissances acquises donne à l’étudiant la capacité de réaliser des diagnostics d’exploitation servant à mettre en oeuvre ou conseiller des choix technico-économiques adaptés à l’exploitation.

Niveau BAC +3 :

Licence pro gestion des organisations agricoles et agroalimentaires :

Ce diplôme national de licence professionnelle, de niveau bac + 3, se prépare en lycée, IUT ou université. Il permet au titulaire de gérer une exploitation agricole. 

Niveau BAC +5 :

Diplôme d’ingénieur en agronomie (ENSAT, ENS sciences agronomie de Bordeaux Aquitaine, Supagro) :

Ce type de diplôme se prépare en trois ans et permet aux étudiants de posséder un solide niveau scientifique et à occuper des postes d’ingénieurs dans la filière du vivant. Les métiers exercés s’inscrivent dans les secteurs de l’agriculture, l’agronomie, l’environnement et l’aménagement rural, l’agroalimentaire, les bio-industries, les services, etc.

Si vous avez le désir de vous reconvertir en tant que caviste, tous les diplômes ci dessus sont accessibles grâce à la formation continue. En effet, Les centres de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA) peuvent vous y aider. 

Perspectives d’emploi

Le caviste a de belles perspectives d’avenir : au bout d’un certain nombre d’années d’expérience, il pourra envisager de devenir chef de cave ou encore maître de chai. S’il possède un niveau bac + 2, il lui sera possible de devenir conseiller viticole ou vinicole.

Salaire d’un caviste

Le salaire d’un caviste débutant se situe entre le SMIC et 1800 € bruts par mois. Tout dépend de son employeur et de son niveau scolaire. 

Comment trouver un emploi ?

Afin de trouver un emploi en tant que caviste, il est possible d’aller sur le site de vitijob, jobrapido ou monster. Le caviste pourra aussi aller directement dans les exploitations ou les magasins spécialisés et poser sa candidature.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF
Secteurs