AccueilMétiersDevenir coach scolaire : missions, salaire et formation

Devenir coach scolaire : missions, salaire et formation

Séance d'accompagnement scolaire

Le métier de coach scolaire vous attire ? Vous vous sentez proche des jeunes, aimez aider votre prochain à trouver sa voie ? Le coach scolaire est de nos jours un atout dans le parcours d’un élève, d’un étudiant, afin qu’il réussisse son orientation et s’ouvre à une carrière épanouissante. Si vous désirez en savoir plus sur cette profession, plongez-vous sur notre fiche métier. Elle vous permettra de découvrir les missions, le salaire et les débouchés de ce professionnel qui aide à retrouver la motivation.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Missions

Un coach scolaire accompagne un élève pour qu’il se donne les meilleures chances de passer ses examens. Il l’aide à gérer son stress, à reprendre confiance en lui mais aussi à trouver son orientation. Il peut travailler avec des primaires, des collégiens, des lycéens mais aussi des étudiants. Ce n’est ni un professeur particulier ni un conseiller d’orientation. Sa fonction est l’accompagnement dans la recherche de solutions en proposant des outils en fonction de la personnalité de chacun.

Il est supervisé par un coach senior et doit pouvoir présenter une attestation de supervision si on lui fait la demande.

Il doit également adhérer à une fédération professionnelle comme l’EMCC (European Mentoring and Coaching Council) France, l’ICF (International Coaching Federation) France ou la SFCoach (Société Française de Coaching).

Voici quelques-unes de ses missions selon les cas :

  • Ecoute : Le coaché va expliquer pourquoi il est là, ce qu’il lui arrive, ce qu’il désire. Le coach va le questionner et l’amener à des prises de conscience. Il va l’aider à contourner ses limites, lui montrer le positif.
  • Profil d’apprentissage : Le coach va définir le profil d’apprentissage du jeune et lui donner des exercices, astuces pour travailler.
  • Objectif : Le coach et son coaché vont définir un objectif qui doit être réaliste.
  • Levée des points de blocages : Le coach va aider le jeune à trouver ses forces, s’appuyer dessus pour réaliser son objectif mais il va aussi s’attarder sur ce qui empêchait jusqu’à présent le jeune de réaliser cet objectif.
  • Plan d’action : En fonction des objectifs et blocages, ils vont mettre en place ensemble un plan d’action pour réussir, basé sur les propres idées du jeune.
  • Préparation aux examens : Le coach peut aider à la préparation aux examens par la sophrologie, visualisation du jour J…, tout ce qui peut aider le jeune à avoir confiance en lui.
  • Orientation : Il aide également les jeunes qui souhaitent trouver leur orientation.

Qualités et compétences

Un coach scolaire possède un certain nombre de compétences et de qualités pour exercer son métier. En voici quelques-unes :

  • Ecoute : L’écoute est la première mission du coach quand il rencontre son client. Elle va être importante tout au long de leur parcours. Il faut donc que le coach possède un sens de l’écoute développé et qu’il pratique l’écoute active.
  • Dialogue : La communication est primordiale dans le métier de coach. Par le dialogue, il va pouvoir aider le jeune à trouver ses propres ressources et comprendre les limites qu’il avait jusqu’à présent.
  • Connaissance de la psychologie de l’enfant et l’adolescent : Le coach doit aimer travailler avec des jeunes et comprendre leurs problématiques.
  • Esprit d’analyse : Il doit être capable d’analyser les situations avec les enfants et les adolescents, les blocages, les non-dits pour aller ensuite vers un objectif atteignable.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Il n’existe pas de diplôme pour devenir coach scolaire mais des formations payantes dispensées par plusieurs écoles.

Formations pour devenir coach scolaire

Il existe quelques formations pour devenir précisément coach scolaire. Elles se déroulent pour la plupart à distance. Elles peuvent durer de quelques jours à deux ans. Il est important qu’à ces formations s’ajoutent des modules/une formation permettant d’apprendre le métier de coach, développer son activité et en vivre.

Au programme de ces formations de coach scolaire :

  • Psychologie
  • Pédagogie
  • Développement de l’enfant et de l’adolescent
  • Processus de l’apprentissage
  • Construction identitaire de l’enfant
  • Gestion du stress
  • Handicap chez l’enfant
  • Outils du coaching scolaire
  • Attention
  • Motivation
  • Emotion
  • Préparation mentale aux examens…

Niveau bac + 3 :

Coach professionnel

Il est également possible de faire une formation de coach professionnel de niveau bac + 3/+ 4 enregistrée au RNCP, Répertoire national des certifications professionnelles. Elle vous permettra d’avoir des bases solides pour devenir coach avant de vous spécialiser dans le domaine de votre choix. Cette formation se déroule sur plusieurs mois (variables selon le centre de formation) et est accessible à tout titulaire d’un bac + 2 ou par VAP, validation des acquis professionnels, ou VAE, validation des acquis de l’expérience.

Au programme :

  • Création ou installation d’une structure de service de coaching
  • Recueil de données et analyse du besoin en vue de l’élaboration de propositions de prestations de coaching
  • Préparation et animation d’une séance de formation
  • Réalisation de la mission de coaching

Perspectives d’emploi

Un coach scolaire travaille généralement à son compte. Il peut, au fil des années, se diversifier, devenir coach parental en plus de coach scolaire, coach de vie, ou poursuivre ses études pour devenir conseiller, formateur ou thérapeute.

Découvrez également les autres métiers du coaching spécialisés :

Salaire d’un coach scolaire

Les revenus d’un coach scolaire vont dépendre des tarifs qu’il applique et du nombre de ses clients. Un coach scolaire peut facturer entre 50€ et 100€ la séance.

Comment trouver un emploi ?

Le coach scolaire commence le plus souvent à son compte. Il a peu de frais pour démarrer. Il vous faudra donc créer votre business plan et opter pour un statut afin de pouvoir vous lancer.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF