AccueilCentres de FormationDevenir coach parental : missions, salaire et formation

Devenir coach parental : missions, salaire et formation

Réunion de parents

La profession de coach parental vous intéresse ? Conflit parent-enfant, divorce, deuil… Le coach parental est de plus en plus sollicité. Si vous souhaitez approfondir vos connaissances en parentalité positive, si les adolescents n’ont aucun secret pour vous, plongez-vous dans la lecture de cette fiche métier qui vous permettra de découvrir les missions, le salaire et les débouchés de ce professionnel à l’écoute de la famille.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Missions

Un coach parental est un professionnel spécialisé dans la relation parent-enfant. Il apporte des outils à ses clients pour mieux faire fonctionner cette relation. Il travaille autour de l’attachement, de la communication non-violente et d’autres thématiques permettant le retour du dialogue, la compréhension mutuelle.

Il intervient en cas d’épreuves au sein d’une famille, soit dans son cabinet, soit au domicile de ses clients. C’est un tiers neutre qui va proposer des pistes de travail pour sortir du conflit ou de la situation difficile. Il va aussi avoir un rôle de médiateur. Son rôle ne va pas s’arrêter qu’au conflit que vivent présentement ses clients : il va proposer de revoir leurs mécanismes de vie sur le long terme afin de changer la dynamique familiale et pacifier les relations.

Il est supervisé par un coach senior et doit pouvoir présenter une attestation de supervision si on lui fait la demande.

Il doit également adhérer à une fédération professionnelle comme l’EMCC (European Mentoring and Coaching Council) France, l’ICF (International Coaching Federation) France ou la SFCoach (Société Française de Coaching).

Voici quelques-unes de ses missions :

  • Exploration de la situation : Une exploration de la situation avec le client va permettre d’identifier le problème. C’est l’étape de l’écoute active. Le coach oriente également par son questionnement.
  • Bilan de la situation : Le coach en parentalité aide le parent à réagir. Il provoque des prises de conscience, vérifie que les valeurs du parent ne sont pas en fait des limites.
  • Objectifs à fixer: Il est temps de fixer des objectifs. Pour ce faire, le coach va s’assurer en questionnant le client que les objectifs qu’il veut se fixer sont des objectifs atteignables.
  • Levée des points de blocage : Le coach va chercher à découvrir ce qui a empêché d’atteindre cet objectif jusqu’à présent et les causes réelles des limites des parents.
  • Plan d’action : Le parent va mettre en place son plan d’action et le coach va lui apporter son expertise.
  • Suivi : Il va suivre sur plusieurs semaines le travail de la famille pour sortir des problèmes.
  • Création d’un environnement propice : Il travaillera ensuite sur le long terme en aidant à créer au sein de la famille un environnement propice au dialogue et à l’expression des émotions.

Qualités et compétences

Un coach en parentalité possède de nombreuses compétences et qualités afin d’exercer son métier au mieux. En voici quelques-unes :

  • Ecoute : Il n’est pas facile d’énoncer un conflit, parler d’une crise familiale. Le coach doit aider ses clients à se sentir à l’aise.
  • Calme : Les conflits ne sont jamais aisés à appréhender. Le coach doit bien souvent faire face à des personnes en colère, tristes, énervées ou froides. Il lui faut rester calme en toutes circonstances et inviter au dialogue même les plus récalcitrants.
  • Analyse : Un coach se doit d’avoir de grandes capacités d’analyse pour identifier les divers problèmes et proposer des solutions adaptées aux différentes personnalités qui composent le foyer.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Un diplôme n’est pas obligatoire mais il est important de se former au métier de coach pour apprendre la déontologie et comprendre comment démarrer l’activité et en vivre. Il est important également de se former en psychologie de l’enfant et de la famille.

Formations pour devenir coach parental

Plusieurs écoles proposent des formations payantes pouvant aller de quelques mois à deux ans. Voici des modules que vous retrouverez dans l’une ou l’autre de ces formations. Parentalité positive avec les plus jeunes, travail sur les troubles adolescents… Si vous le pouvez, formez-vous le plus possible dans chacun des domaines suivants :

  • Développement de l’enfant
  • Psychologie de l’enfant
  • Attachement et séparation
  • Relation mère-enfant
  • Communication avec l’enfant
  • Enfants handicapés
  • Psychologie des adolescents
  • Les addictions chez l’adolescent
  • La dépression chez l’adolescent…

Veillez à ce que ces formations offrent également un socle sur le métier de coach en proposant d’apprendre :

  • Les techniques du coaching
  • Les techniques de communication orale
  • La relation client-coach…

Méthode Filliozat

Isabelle Filliozat, la célèbre psychothérapeute, propose une formation de coach parental, coach consultant en éducation. Cette formation dure trois ans et permet d’accompagner autant les familles que les professionnels en se basant sur la parentalité positive, l’éducation bienveillante.

Au programme :

  • Regard et lois de la relation
  • Education émotionnelle
  • Croyances, ruptures de lien et contact
  • Stress
  • Techniques de base du coaching
  • Parentage et théorie de l’attachement
  • Développement de l’enfant et parentalité
  • Apprentissage et scolarité
  • Accueil d’une famille
  • Le langage des enfants : jeu et dessin
  • Les adolescents
  • Structures familiales
  • Accompagnement au changement (traumas, deuils, séparations…)…

Niveau bac + 3 :

Licence en psychologie

Cette formation, qui se déroule sur trois ans après le bac, permet à son titulaire d’aborder les domaines théoriques de la psychologie et de travailler dans le secteur social, les milieux socio-éducatifs.

Au programme :

  • Exploitation de données à des fins d’analyse
  • Expression et communication écrites et orales
  • Usages digitaux et numériques
  • Identification d’un questionnement au sein d’un champ disciplinaire
  • Mise en oeuvre de méthodes et d’outils du champ disciplinaire
  • Positionnement vis à vis d’un champ professionnel
  • Action en responsabilité au sein d’une organisation professionnelle
  • Analyse d’un questionnement en mobilisant des concepts disciplinaires

Coach professionnel

Il est également possible de faire une formation de coach professionnel de niveau bac + 3/+ 4 enregistrée au RNCP, Répertoire national des certifications professionnelles. Elle vous permettra d’avoir des bases solides pour devenir coach avant de vous spécialiser dans le domaine de votre choix. Cette formation se déroule sur plusieurs mois (variables selon le centre de formation) et est accessible à tout titulaire d’un bac + 2 ou par VAP, validation des acquis professionnels, ou VAE, validation des acquis de l’expérience.

Au programme :

  • Création ou installation d’une structure de service de coaching
  • Recueil de données et analyse du besoin en vue de l’élaboration de propositions de prestations de coaching
  • Préparation et animation d’une séance de formation
  • Réalisation de la mission de coaching

Perspectives d’emploi

Un coach parental travaille le plus souvent à son compte. Au fil des années, il peut rejoindre un plus grand cabinet, se diversifier ou poursuivre ses études pour devenir thérapeute, par exemple.

Découvrez également les autres métiers du coaching spécialisés :

Salaire d’un coach parental

Un coach parental peut facturer entre 50€ et 100€ la séance. Sa rémunération va dépendre de son tarif et du nombre de clients qui le consultent.

Comment trouver un emploi ?

Le coach parental commence généralement à son compte. Il a peu de frais pour démarrer. Il vous faudra donc créer votre business plan et opter pour un statut afin de pouvoir vous lancer.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF
Secteurs