Devenir sophrologue en 2020 | Formation, salaire et débouchés

De la recherche incessante de méthodes complémentaires pour un meilleur bien-être du corps et de l’esprit est née la sophrologie. 

Tellement reconnu grâce aux résultats probants de cette thérapeutique, le métier de sophrologue connaît aujourd’hui un réel essor

D’autant que ces dernières décennies, la formation sophrologie est devenue plus accessible à un large public. 

Néanmoins, certaines questions méritent des réponses, avant d’accéder à ce métier qui met l’Être humain au centre de ses préoccupations.

Quelle formation suivre pour devenir sophrologue ?

Pour pratiquer sophrologue, il est essentiel de savoir que certaines aptitudes sont requises afin de pouvoir exercer.

Comme l’emploi de sophrologue est une profession à part entière, bien qu’il ne soit pas réglementé, il est préférable de suivre une initiation en sophrologie adéquate dans un institut ou une école de sophrologie avant de se lancer.

Une formation certifiante initiale de plus de 300 heures dans une école de sophrologie est idéale afin de pouvoir exercer en profession libérale dans un centre de soins, des clubs sportifs ou même au sein d’une entreprise. 

Formation sophrologue

Avec BE-académie

  • À distance
  • Salarié en poste • Demandeur d'emploi • Entreprise • Étudiant
  • Diplômé ou remboursé
ecole beacademie

Cela permet également de se préparer pour une certification professionnelle RNCP en sophrologie, qui vaut un niveau de qualification reconnu par l’État.

Après la formation vient ensuite la pratique à travers les différents apprentissages fondamentaux. Notamment, les différentes techniques de relaxation dynamique ou encore de sophronisation. 

Les ateliers réalisés permettent d’aider le futur sophrologue à déterminer l’approche et les exercices adéquats aux problèmes de chaque individu.

Existe-t-il des exigences en matière de diplôme ou de licence ?

L’exercice de la sophrologie n’exige pas de diplôme spécifique, car c’est une thérapeutique qui consiste à écouter, soutenir et accompagner des personnes qui subissent du stress, ressentent des douleurs, des femmes en période de grossesse ou même des adolescents en période de transition ou en traitements de phobies et d’addictions, etc. 

En revanche, même si la loi ne l’impose pas, une formation au travail de sophrologue est indispensable pour la pérennité de l’activité professionnelle et la sécurité des clients.

Paradoxalement, il n’existe pas de diplôme officiel de licence ou de Master délivré, même si l’on a suivi des cours de sophrologie. 

Remarque: le titre RNCP de la formation professionnalisante (Répertoire National de la Certification Professionnelle), qui est de niveau III en France et 5 en Europe, est édité par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle.

Ce dernier qui est un organisme sous la tutelle du Ministère du Travail.

sophrologue

Combien de temps faut-il pour devenir sophrologue ?

En principe, pour devenir sophrologue, il est essentiel d’avoir la fibre du relationnel, car c’est un métier de relation d’aide. 

Principalement, un sophrologue se doit d’avoir l’envie d’aider les autres, pour que ces derniers atteignent leurs objectifs ou repoussent leurs craintes, à partir d’exercices psychocorporels.

Toutefois, pour assurer la pérennité de la profession, une formation de sophrologie, initiale et professionnelle dans une école de sophrologie, pour une durée d’au moins 300 heures est nécessaire. 

En somme, le temps de la formation et la réception du certificat, reconnu par l’État, et l’on est fin prêt pour devenir sophrologue et pratiquer en toute liberté.

Combien gagne un sophrologue ?

Le salaire d’un sophrologue peut varier d’un praticien à un autre. En général, un sophrologue débutant peut gagner entre 1 500 euros et 2 000 euros brut par mois. Ce salaire évoluera au fur et à mesure que le praticien aura de l’expérience et connaîtra une renommée.

Il faut également préciser qu’une différence peut se remarquer, entre le revenu d’un sophrologue qui exerce en tant que travailleur libéral et un salarié au sein d’une institution ou d’une entreprise privée. 

Par ailleurs, dans les deux cas, l’expérience varie d’un statut à l’autre.

Quelles sont les perspectives d’emploi ?

Après avoir suivi des cours de sophrologie en bonne et due forme et l’obtention d’un certificat professionnel, il est envisageable d’en faire un métier à part entière pour vivre.

Comme l’emploi de sophrologue peut être réalisé pour devenir une source de revenus intégrale, il peut tout aussi bien être un emploi pour compléter les revenus mensuels d’un foyer.

Remarque: dans tous les cas, nombreuses sont les perspectives d’emploi, mais sa continuité dépend de chaque sophrologue. C’est d’ailleurs un métier que l’on peut pratiquer « sur mesure » dépendamment de chaque praticien.

Quelles sont les perspectives de carrière à long terme ?

En fonction de chaque sophrologue et de ses compétences à accompagner un tiers sur différentes manières, c’est là que réside la pérennité de l’emploi. 

Comme le sophrologue est un spécialiste psychocorporel, entre autres, un thérapeute usant de la médecine douce, il est sollicité à intervenir sur plusieurs cas. De ce fait, une carrière à long terme est concevable.

Après quelques années d’expérience, le sophrologue peut devenir à son tour formateur pour les jeunes relèves dans le métier. 

Il peut également devenir un travailleur libéral en ouvrant et en pratiquant dans son propre cabinet. 

Il peut également devenir un salarié au sein de différentes institutions, comme une maison de retraite ou encore un centre de thalassothérapie, selon ses désirs.

Comment trouver un emploi en tant que sophrologue ?

Avec les différentes méthodes non-invasives, ou encore les thérapies complémentaires que les Européens, ou seulement les Français cherchent pour s’offrir le bien-être absolu du corps ainsi que de l’esprit, la sophrologie fait partie des thérapeutiques les plus prisées.

Dans les cas les plus courants, les sophrologues exercent de manière libérale, généralement en ouvrant leur propre cabinet. 

Néanmoins, il est possible d’intégrer une entreprise pour accompagner et soutenir les employés en difficultés, ou encore, pratiquer dans une maison de retraite ou autre institution de remise en forme. 

Il ne faut pas oublier que la sophrologie s’adapte à différentes problématiques de chaque individu.

Comment en savoir plus sur le métier de sophrologue ?

Afin de devenir sophrologue, un apprentissage des bases théoriques de plus de 300 heures dans un établissement assuré est indispensable. 

D’ailleurs, il faut noter que plusieurs établissements offrent des formations sur le sujet, et il existe même une formation sophrologie à distance comme ce que propose « SKILL&YOU ».

La formation est accessible dès l’âge de 16 ans et elle est sans aucune condition de diplôme. Toutefois, l’école recommande le niveau Bac avant d’intégrer ladite formation. 

Par ailleurs, pour plus de sureté sur les informations concernant le métier, SKILL&YOU propose une documentation gratuite. Vous pouvez l'obtenir en remplissant le formulaire en bas de cette page.

La formation de sophrologie octroyée par le groupe SKILL&YOU comporte différents avantages, outre l’enseignement de qualité qu’il offre. 

Bien que l’apprentissage se réalise à distance, l’école se soucie déjà du confort et de la réussite de chaque élève grâce à :

  • Un Espace Élèves en ligne, disponible à tout moment ;
  • Des tutoriels vidéo et fiches de synthèse, pour acquérir les différentes compétences nécessaires à l’emploi de sophrologue ;
  • Des conventions de stage pour effectuer une ou plusieurs expériences en milieu professionnel ;
  • Un Espace Élève Nomade (MEEN) pour étudier même sans connexion internet.

Ce métier vous intéresse? Recevez une documentation gratuite