AccueilCentres d'intérêt11 métiers pour travailler dans l’écologie
Centres d'intérêt

11 métiers pour travailler dans l’écologie

Personnes tenant des jeunes plantes dans leurs mains

Vous êtes sensible à la cause environnementale et vous aimeriez trouver une voie professionnelle en accord avec vos principes. Sachez que c’est possible !

Que vous soyez en recherche active d’emploi, ou que vous considériez une reconversion professionnelle, nous vous laissons découvrir notre liste de 11 métiers pour travailler dans l’écologie :

Ingénieur traitement des eaux

Réparation d'une canalisation d'eau
Réparation d’une canalisation d’eau

En quoi consiste le métier ?

L’ingénieur en traitement des eaux est chargé de la gestion de l’assainissement et la distribution de l’eau.

Son objectif est de protéger la population et de veiller à ce que l’eau consommée soit saine et sûre.

Selon sa fonction dans la chaîne, il peut s’occuper de la mise en place des usines d’eau potable ou encore du traitement des eaux usées.

Il est responsable de toute la chaîne de production d’eau potable, de sa source jusqu’au robinet et veille à ce que les réglementations soient bien appliquées.

L’ingénieur en traitement des eaux travaille soit pour une collectivité territoriale ou pour une entreprise privée de gestion de l’eau.

Quel diplôme faut-il obtenir pour devenir ingénieur traitement des eaux ?

  • Master gestion et traitement des eaux, des sols et des déchets : Le Master est ouvert aux titulaires d’un Bac + 3 en rapport avec la discipline. La formation dure 18 mois dont 6 mois de stage pratique. Le Master prépare notamment à la gestion du traitement des eaux, urbaines et industrielles.
  • Licence pro Aménagement et gestion des ressources en eau : La licence professionnelle en Aménagement et gestion des ressources en eau est une formation envisageable dans le cadre de ce projet. Elle dure un an après un Bac + 2 et forme des professionnels de la gestion de l’eau avec une double compétence technique et juridique.

Quel est le salaire d’un ingénieur traitement des eaux ?

Un ingénieur en traitement des eaux gagne un salaire compris entre 25 000€ et 40 000€ bruts par an, en début de carrière.

Technicien de station d’épuration

Bassins d'une station d'épuration
Bassins d’une station d’épuration

En quoi consiste le métier ?

Le technicien de station d’épuration est chargé des missions dans une station d’épuration.

Ces missions sont divisées en quatre grandes unités de la station : l’exploitation, la mécanique, l’électricité et le laboratoire.

Les techniciens assistent généralement un ingénieur responsable d’une de ces unités. En laboratoire, il analyse et interprète les prélèvements des échantillons d’eau ou de boues prélevés sur le site. Le technicien d’exploitation a pour mission de surveiller et contrôler l’ensemble de la station.

Le technicien électricité gère le système électrique de la station, tandis que le technicien mécanique s’occupe de l’entretien des machines.

Quel diplôme faut-il obtenir pour devenir technicien de station d’épuration ?

Plusieurs voies de formation existent pour cette profession :

  • DEUST environnement et déchets (Université de Lille) : Le DEUST environnement et déchets permet une formation généraliste dans le traitement des eaux usées et des déchets. Elle dure deux ans et est accessible après le Bac.
  • Licence professionnelle MPGE – métiers de la protection et de la gestion de l’environnement : La licence professionnelle permet une spécialisation plus approfondie en suivant une année supplémentaire de formation. Les parcours proposés sont notamment le TAEDA – traitement et analyse de l’eau et des déchets aqueux.

Quel est le salaire d’un technicien de station d’épuration ?

En début de carrière, le salaire d’un technicien de station d’épuration est compris entre 1 800€ et 2 200€ brut par mois.

Technicien de mesure de la qualité de l’eau

Contrôle de la qualité de l'eau d'un bassin de stockage
Contrôle de la qualité de l’eau d’un bassin de stockage

En quoi consiste le métier ?

Le technicien de mesure de la qualité de l’eau est chargé de mesurer et analyser la qualité de l’eau.

Il travaille sur différents types d’eau : nappes phréatiques, eaux de mer, eaux usées, eaux de piscine, eaux de rejet ou encore eaux de circuits de chauffage et climatisation.

Le technicien reçoit directement les échantillons prélevés sur site par les professionnels qualifiés. Ensuite, dans son laboratoire, il analyse les propriétés physiques, chimiques et biologiques de ces eaux.

Il utilise pour cela différentes méthodes chimiques et microbiologiques.

Quel diplôme faut-il obtenir pour devenir technicien de mesure de la qualité de l’eau ?

  • Licence professionnelle métiers de la gestion et protection de l’environnement. : Avec un parcours spécifique en usage et qualité des eaux, cette licence professionnelle prépare en une année au métier de technicien de mesure de la qualité de l’eau.
  • Master chimie parcours qualité et traitement de l’eau : Il est possible de prolonger sa formation avec un master professionnel en chimie notamment avec ce parcours. La formation dure deux ans et forme à des postes d’ingénieur en mesure de la qualité de l’eau. Il est recommandé de commencer sa carrière comme technicien.

Quel est le salaire d’un technicien de mesure de la qualité de l’eau ?

Le salaire d’un technicien de mesure de la qualité de l’eau est environ égal à 1 800€ brut par mois en début de carrière.

Hydrobiologiste

Prélèvement d'un échantillon d'eau
Prélèvement d’un échantillon d’eau

En quoi consiste le métier ?

L’hydrobiologiste s’intéresse également à la qualité de l’eau. Il est chargé d’établir des diagnostics biologiques des eaux.

Il est généralement sollicité lorsqu’une situation anormale est observée, notamment en cas de contamination. Ces incidents s’expriment par la surmortalité d’une espèce aquatique, le changement de couleur d’une eau, la modification de l’aspect des algues.

Ensuite, il établit un protocole d’intervention et dirige une équipe. Il détermine les échantillons à prélever afin de les analyser en laboratoire.

Finalement, il rédige des conclusions qu’il présente devant les responsables locaux ou industriels afin que des décisions soient prises.

Quel diplôme faut-il obtenir pour devenir hydrobiologiste ?

  • Diplôme d’école d’ingénieur : INA, ENSA, Polytech Montpellier sciences et technologies de l’eau : La formation idéale pour devenir hydrobiologiste est un diplôme d’école d’ingénieur spécialisée dans les sciences et technologies de l’eau. Il y apprend notamment les méthodes d’analyse, la gestion des ressources, le management et la communication.
  • Master gestion de l’environnement parcours : gestion des milieux aquatiques : Il est aussi possible de choisir la voie universitaire pour cette profession. Une formation de deux ans en gestion de l’environnement avec une spécialisation en gestion des milieux aquatiques est conseillée.

Quel est le salaire d’un hydrobiologiste ?

Le salaire d’un hydrobiologiste varie beaucoup en fonction de la structure qui l’emploie. Son salaire minimum en début de carrière se situe aux alentours de 1 900€ brut par mois.

Technicien de traitement des déchets

Usine de traitement des déchets

En quoi consiste le métier ?

Le technicien de traitement des déchets est responsable du tri, du recyclage et de l’analyse des déchets.

Ces déchets produits par les particuliers et les industriels sont récoltés au niveau du site de traitement des déchets.

Selon le site où le technicien exerce, ses missions peuvent différer. En effet, les méthodes de recyclage ne sont pas les mêmes en fonction des matériaux.

Le technicien travaille avec une équipe d’agents et il est lui-même sous la responsabilité d’un ingénieur.

Quel diplôme faut-il obtenir pour devenir technicien de traitement des déchets ?

Beaucoup de formations en chimie, génie biologique ou gestion de l’environnement permettent de devenir technicien de traitement des déchets. En voici quelques-uns :

  • BTS métiers de la chimie : Après un bac général ou STL (voir la fiche diplôme), il est possible d’intégrer une formation pour préparer le BTS des métiers de la chimie. Cette formation de deux ans forme aux compétences en production, contrôle qualité ou recherche et développement.
  • BUT HSE – hygiène, sécurité, environnement : Le BUT HSE forme en trois ans après le Bac aux compétences fondamentales en gestion de l’hygiène, la sécurité de l’environnement.

Quel est le salaire d’un technicien de traitement des déchets ?

Le salaire d’un technicien de traitement des déchets qui travaille dans une collectivité publique se situe autour de 1 500€ brut par mois en début de carrière.

Responsable qualité produit

Contrôle qualité d'un produit
Contrôle qualité d’un produit

En quoi consiste le métier ?

Le responsable qualité produit a pour mission de garantir la qualité d’un produit au regard des normes et réglementations d’hygiène et de sécurité pour le consommateur.

Il est chargé de définir les processus de contrôle et identifie les points de non-conformité lorsqu’il y en a. Dans ce cas, le responsable qualité produit propose des mesures de correction.

Il a également pour mission de rédiger les manuels de Qualité.

Le responsable qualité produit peut intervenir dans tous les secteurs.

Quel diplôme faut-il obtenir pour devenir responsable qualité produit ?

  • Licence professionnelle Métiers de la Qualité : La licence professionnelle en métiers de la qualité dure un an et prépare aux compétences en gestion et management de la qualité. Le titulaire de la licence peut prétendre à des postes de responsable qualité dans plusieurs secteurs.

Quel est le salaire d’un responsable qualité produit ?

Le salaire d’un responsable qualité produit en début de carrière est égal à 2 000€ brut par mois.

Lectures conseillées :

Chargé d’étude environnemental

Analyse de la polution d'un terrain
Analyse de la polution d’un terrain

En quoi consiste le métier ?

Le chargé d’études en environnement est chargé de déterminer l’impact d’une nouvelle construction sur l’environnement autour.

Il se rend dans un premier temps sur place pour répertorier les éléments vivants présents, la faune, la flore et les différentes activités humaines.

En tenant compte des informations liées au projet, il mesure les risques et détermine les conséquences positives et négatives du projet sur l’environnement.

Puis, il conseille et oriente le client afin de réduire les éventuels risques et rendre le projet faisable.

Quel diplôme faut-il obtenir pour devenir chargé d’étude environnemental ?

  • Diplôme d’école d’ingénieur : Une formation en école d’ingénieur spécialisée en sciences et en gestion de l’environnement est une bonne option pour devenir chargé d’étude en environnement. La formation de cinq ans donne toutes les compétences nécessaires l’exercice de la profession.
  • Master Gestion des Milieux Aquatiques Restauration et Conservation : Par la voie universitaire, le Master GEMAREC prépare en deux ans aux métiers de la gestion des milieux vivants, notamment la gestion des eaux, mais pas seulement.

Quel est le salaire d’un chargé d’étude environnemental ?

Le chargé d’étude en environnement perçoit un salaire de compris entre 25 000€ et 30 000€ brut annuels en début de carrière.

Inspecteur des sites

Inspection d'une usine
Inspection d’une usine

En quoi consiste le métier ?

L’inspecteur des sites ou inspecteur environnement est responsable du respect des normes et réglementations liées à la protection de l’environnement.

Il est donc le garant de la protection de l’environnement. Pour cela, il a pour rôle de contrôler, donner les éventuelles autorisations et donner des sanctions lors d’un non-respect des normes.

Il a aussi un rôle de conciliateur pour trouver des compromis avec les industriels pour qu’ils restent dans le respect des réglementations.

L’inspecteur des sites analyse le niveau de pollution suite à un projet d’aménagement ou industriel et suggère des mesures de correction lorsque cela est nécessaire.

Quel diplôme faut-il obtenir pour devenir inspecteur des sites ?

  • Diplôme d’ingénieur HSE : En raison des responsabilités liées à cette fonction, un niveau de qualification élevé est souvent attendu. Le diplôme d’ingénieur spécialisé en Hygiène Sécurité et Environnement est recommandé. En effet, la formation prépare aux compétences nécessaires telles que la communication, le management, mais également les compétences techniques.

Quel est le salaire d’un inspecteur des sites ?

Le salaire de l’inspecteur des sites débutant est d’environ 1 700€ brut par mois.

Agent d’entretien des espaces naturels

Entretien d'un espace naturel
Entretien d’un espace naturel

En quoi consiste le métier ?

L’agent d’entretien des espaces naturels est chargé de l’entretien d’un site naturel.

Il prépare son matériel en fonction de son planning d’intervention. Puis, sur place, il ramasse les éventuels déchets et nettoie la zone.

L’agent d’entretien prépare les sols pour des plantations. Il réalise aussi des opérations d’entretien comme le débroussaillage, le fauchage. L’agent d’entretien des espaces naturels aussi appelé jardinier, a le permis de conduire des engins spécialisés.

Quel diplôme faut-il obtenir pour devenir agent d’entretien des espaces naturels ?

Il n’est pas obligatoire de détenir un diplôme pour devenir agent d’entretien des espaces naturels.

  • CAP Propreté de l’environnement urbain-collecte et recyclage : La formation n’est pas obligatoire, mais il est toujours recommandé d’avoir suivi une formation. Ce CAP prépare en deux ans aux techniques de nettoyage et d’entretien de la voirie et des espaces publics.

Quel est le salaire d’un agent d’entretien des espaces naturels ?

Dans la fonction publique, un agent d’entretien des espaces naturels gagne entre 1 700€ et 1 900€ brut par mois.

Responsable RSE

Normes RSE
Normes RSE

En quoi consiste le métier ?

Le responsable RSE aussi appelé responsable en développement durable est chargé de la politique et la stratégie de développement durable de l’entreprise.

Cette stratégie est applicable à tous les niveaux, social, économique et évidemment environnemental.

Son expertise se trouve à mi-chemin entre la technique en développement durable et le droit lié à l’environnement.

Le responsable RSE s’assure que les activités de l’entreprise sont conformes aux réglementations.

Il est chargé de la communication interne et externe de l’entreprise autour des thématiques de développement durable.

Quel diplôme faut-il obtenir pour devenir responsable RSE ?

  • Master biodiversité, écologie et évolution parcours : écologie, développement durable : Un diplôme de niveau Bac + 5 est indispensable pour devenir responsable RSE. Il existe différentes formations possibles dont le Master en biodiversité et écologie en suivant ce parcours spécialisé en développement durable. En deux ans, le titulaire du Master se prépare aux fonctions et responsabilités liées à ce métier.
  • Master droit et gestion de la RSE : Il est possible d’envisager une formation initiale en Droit et de se spécialiser avec un Master en droit et gestion de la RSE, responsabilité sociale des entreprises. Cette spécialité implique d’intégrer dans les stratégies d’entreprises l’impact social et environnemental des décisions.

Quel est le salaire d’un responsable RSE ?

Le salaire d’un responsable RSE expérimenté varie entre 4 000€ et 8 000€ brut par mois en fonction de son expérience et de l’entreprise qui l’emploie.

Juriste en environnement

Gavel et livres de droit
Gavel et livres de droit

En quoi consiste le métier ?

Le juriste en environnement ou juriste en droit de l’environnement a pour rôle de conseiller les entreprises dont l’activité ou l’emplacement peuvent être liés à l’environnement.

Il conseille l’entreprise autour des normes environnementales pour la maintenir dans un cadre réglementaire et qu’elle reste en conformité avec la législation en vigueur.

Par un travail de veille permanent, et une connaissance de l’activité de l’entreprise, le juriste oriente l’entreprise lors d’acquisitions de nouveaux terrains ou de projets d’aménagements.

C’est le juriste environnement qui est chargé des dossiers administratifs et demandes d’autorisation. Il défend également les intérêts de l’entreprise en cas de litiges avec les riverains.

Quel diplôme faut-il obtenir pour devenir juriste en environnement ?

  • Master en Droit de l’environnement : Le Master en Droit de l’environnement se veut être la formation idéale pour devenir juriste en environnement. En effet, une spécialisation en droit de l’environnement est indispensable pour l’exercice de la profession. La formation dure deux ans. Des titulaires d’un Bac + 3 en droit de préférence peuvent y accéder.

Quel est le salaire d’un juriste en environnement ?

Le salaire d’un juriste en environnement débutant gagne entre 2 100€ et 2 700€ brut par mois.

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes qui souhaitent changer de métier. J'anime également un groupe d'échanges sur Facebook qui aide les personnes à trouver leur nouvelle voie professionnelle.