AccueilMétiersDevenir Banquier : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Banquier : missions, salaire et formation

Couple lors d'un rendez-vous à la banque avec un banquier

Le métier de banquier vous intéresse ? Dynamique et réactif, vous avez l’esprit rigoureux et synthétique ? Vous n’avez aucun mal à décrypter des dossiers et l’univers de la finance vous passionne ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Formation disponible :

Formations pour travailler en Banque Assurance (BTS)

  • Disponible en formation à distance
  • Pour étudiants, salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Sans conditions de diplôme
Studi

Formations Gestion de patrimoine en banque

  • Disponible en formation à distance
  • Pour étudiants, salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Sans conditions de diplôme
Studi

TOP formations en ligne :

Missions

Un banquier, encore appelé chargé de clientèle ou conseiller financier, est un professionnel qui a pour principale mission la gestion d’un portefeuille de clients. Il peut s’agir de particuliers, TPE, PME/PMI, grandes entreprises cotées en bourses, commerçants ou encore des personnes exerçant une profession libérale. Associé ou employé dans un établissement bancaire, ses missions s’étendent au suivi de comptes, à la prise de contact et la négociation des aménagements de contrats.

Concrètement, le banquier présente à ses clients les solutions, mises en place par l’établissement bancaire, susceptibles de faciliter la gestion de leurs avoirs. Il est l’interlocuteur privilégié de sa clientèle et doit être en mesure de les accompagner dans leurs différents projets financiers. Un chargé de clientèle bancaire aura principalement pour tâche le conseil, mais aussi le suivi pour proposer les meilleures solutions de financement. Il sera amené à négocier et rédiger les contrats tout en prenant soin de calculer et prévoir les risques.

Le travail de banquier comporte également une partie commerciale avec des objectifs annuels qui peuvent être modifiés périodiquement. La prospection de nouveaux clients fait en effet partie des attributions de ce professionnel de l’univers de la banque.

Notons cependant que les missions d’un conseiller financier peuvent varier en fonction du type d’établissement bancaire (commerciale, centrale, banque d’investissement ou d’affaires) dans lequel il exerce son métier.

Les banquiers commerciaux

Le banquier d’une banque commerciale s’occupe entre autres de :

  • L’ouverture et la gestion de comptes courants/épargnes
  • la gestion de solutions de paiement (cartes bancaires et chéquiers)
  • la concession de prêts et crédits.

Les banquiers centraux

Les banques centrales s’occupent de la stabilité financière et monétaire d’un pays. Ainsi, le banquier qui travaille dans ce genre d’institution aura pour missions :

  • La création et la distribution de la monnaie
  • la maîtrise de l’inflation
  • la gestion de prêts aux banques rattachées
  • la fixation des taux d’intérêt directeurs.

Les banquiers d’investissement

Dans une banque d’investissement, le banquier se trouve au cœur des marchés financiers, au quotidien. Il aura ainsi pour mission de saisir les opportunités qu’il considère intéressantes pour acheter des actions ou des obligations. Selon l’établissement dans lequel il évolue, il peut également être amené à s’occuper d’opérations de collecte de fonds.

Les banquiers d’affaires

Comme son nom l’indique, un banquier d’affaires aura principalement pour mission la santé financière des entreprises clientes. Il joue ici un rôle de conseiller financier pour aider les dirigeants à prendre d’importantes décisions, notamment sur des opérations comme :

  • Une entrée en bourse
  • des placements
  • une fusion ou une acquisition
  • l’émission d’obligations
  • l’augmentation de capital

Qualité et compétences

Dans un établissement bancaire, le banquier travaille auprès de clients professionnels ou des particuliers et les conseille notamment dans leurs choix financiers. Il est donc nécessaire d’avoir certaines qualités pour exercer ce métier avec brio. Un bon conseiller financier se distingue donc par :

  • Le relationnel qui lui permettra de maintenir de bonnes relations avec ses différents clients afin de les fidéliser
  • son sens commercial, indispensable pour réussir à vendre les différents produits financiers proposés par sa banque
  • son esprit d’analyse
  • son autonomie et sa capacité à prendre de décisions pour proposer à ses clients les solutions les plus adaptées à leurs projets de financement
  • son esprit rigoureux et organisé, indispensable pour assurer une bonne gestion de son portefeuille de clients
  • son dynamisme et sa réactivité pour anticiper des situations
  • une bonne capacité d’adaptation à un secteur d’activité donné, à un profil de client donné ou à un environnement particulier.

Par ailleurs, avec la transformation numérique qui s’opère depuis quelques années maintenant, le secteur banquier voit son modèle fortement évoluer. Ainsi, un professionnel qui exerce le métier de conseiller financier doit pouvoir s’adapter pour être en conformité avec les nouvelles exigences et demandes de ses clients. Avec le développement des banques en ligne, par exemple, le banquier doit être désormais en mesure de gérer toutes les demandes classiques, mais à distance.

En matière de compétences, le banquier doit maîtriser :

  • Les différents services, produits et assurances proposés par les réseaux
  • les techniques de vente et de négociation
  • l’analyse des risques financiers, les mécanismes de financement courant, etc.
  • La réglementation bancaire et fiscale.

Enfin, il est primordial d’avoir des bases en gestion patrimoniale et une bonne culture générale en économie.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Il est nécessaire d’être diplômé pour devenir banquier. En fonction des postes souhaités, le niveau d’études ne sera pas le même. Si pour un poste de banquier sur le marché des particuliers 2 ou 3 années d’études suffisent, un cadre conseiller financier pour des entreprises aura besoin d’un Bac +5.

Retenez donc que le niveau minimum requis est un Bac +2.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Niveau Bac +2

BTS BCC – Banque-Conseiller de Clientèle

Le BTS BCC – Banque-Conseiller de Clientèle forme en 2 ans des banquiers pour particuliers avec les compétences nécessaires pour rejoindre la force de vente dans le secteur bancaire et financier.

Niveau Bac +3

DEUST Commercialisation des produits financiers, option banque et assurance

Il s’agit d’un cursus destiné à former en 3 ans des professionnels exerçant dans un domaine technico-commercial orienté vers la gestion de patrimoine et l’analyse financière. À la fin de la formation, ils peuvent travailler dans les banques et les compagnies d’assurance.

Licence professionnelle Assurance, banque et finance

La licence professionnelle assurance, banque et finance vise l’acquisition de compétences directement opérationnelles dans les emplois du secteur. Sa durée varie en fonction des différents niveaux d’entrée possibles (Bac, BTS, DEUST…).

Notons que la licence professionnelle prépare principalement au métier de banquier ou conseiller commercial. Grâce à une formation complémentaire, il sera alors possible d’accéder aux métiers de l’encadrement dans les banques et les compagnies d’assurance.

Niveau Bac +5

Master monnaie, banque, finance et assurances (MBFA)

Le Master monnaie, banque, finance et assurance MBFA forme en 2 ans des spécialistes en Finance de marché ou en Gestion de patrimoine. Les étudiants peuvent choisir en deuxième année une spécialité : Gestion de patrimoine ou Épargne institutionnelle. C’est un Master qui vise l’acquisition de connaissances approfondies des fondamentaux de la finance.

Master des sciences et techniques comptables et financières

C’est un Master qui forme en 2 ans des professionnels aux techniques comptables et financières. Elle permet l’acquisition de connaissances théoriques et pratiques en finance, gestion et audit dans les différents services comptables et financiers, commerciaux et contrôle de gestion.

Formation disponible :

Formations pour travailler en Banque Assurance (BTS)

  • Disponible en formation à distance
  • Pour étudiants, salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Sans conditions de diplôme
Studi

Formations Gestion de patrimoine en banque

  • Disponible en formation à distance
  • Pour étudiants, salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Sans conditions de diplôme
Studi

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

La rémunération d’un banquier ou conseiller financier est basée sur deux éléments : une rémunération fixe et une autre variable. La première est liée à votre niveau et votre expérience dans le secteur. Le banquier débutant peut toucher environ 1 700 euros bruts par mois, tandis qu’un professionnel confirmé sera rémunéré entre 2 500 et 3 500 euros bruts par mois.

Pour ce qui est de la rémunération variable, elle représente 5 à 20 % du salaire fixe. Elle est liée aux ventes individuelles ou collectives réalisées dans l’établissement bancaire.

Débouchés

Le métier de banquier est très intéressant grâce à ses perspectives d’évolution permettant de gravir des échelons en interne. Le conseiller financier a ainsi la possibilité de s’orienter vers des postes avec plus de responsabilités : gestionnaire de patrimoine, analyste crédit, contrôleur financier ou directeur d’agence.

Aussi, après plusieurs années d’expérience, il est possible de se spécialiser dans un autre domaine comme les assurances, l’immobilier ou les placements boursiers.

Enfin, le banquier peut se mettre à son compte et devenir conseiller indépendant.

Trouver un emploi

Trouver un emploi
Trouver un emploi

Pour trouver un emploi en tant que banquier, vous pouvez déposer des candidatures aux offres d’emploi publiées sur des sites de recherche d’emploi généralistes comme indeed.com.

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.