AccueilMétiersDevenir soudeur : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir soudeur : missions, salaire et formation

Soudeur dans une usine

Le métier de soudeur vous plaît ? Vous êtes quelqu’un de minutieux ? Vous avez une bonne condition physique et êtes habile de vos mains ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

Missions

Le soudeur est un technicien qui est chargé d’assembler par fusion des éléments métalliques en utilisant la chaleur.

Il travaille dans les usines ou sur des chantiers, le métier de soudeur étant l’un des plus importants dans le secteur de l’industrie.

Le soudeur est capable de travailler sur divers types d’installations et peut se spécialiser dans l’une d’entre elles. Ces différents types d’activité sont les tuyauteries, les réservoirs, les divers assemblages.

Par ailleurs, il peut exercer dans plusieurs secteurs que sont le nucléaire, l’aéronautique, l’agroalimentaire, le secteur pétrolier, les productions de chauffe-eau.

Le soudeur collabore avec les chaudronniers (fiche métier) et tuyauteurs qui préparent les pièces en amont de son travail.

Avant de procéder aux soudures, le soudeur prépare ces différentes pièces. Il utilise ensuite le procédé approprié pour réaliser la soudure. D’après les documents techniques, il sait quelles méthodes utiliser et quel temps de chauffe est nécessaire.

C’est lui qui s’occupe de l’entretien de ses outils de travail.

Dans des ateliers en usine qui produisent 24h/24, le soudeur travaille selon des horaires prédéfinis (matin, après-midi ou nuit) avec son équipe.

Ses missions sont principalement :

Étude et préparation

Avant de démarrer une réalisation, le soudeur étudie attentivement les documents techniques qui lui sont fournis. Ces documents indiquent toutes les informations nécessaires à la réalisation de son travail. Ainsi, il sait quelle méthode utiliser (chalumeau ou laser) et le temps nécessaire à la soudure pour que les éléments soient bien fixés. Selon les matériaux et outils à employer, le soudeur évalue aussi les risques liés à l’opération.

Exécution des soudures

Lors de l’exécution de ses opérations, le soudeur se met en conditions : il prépare son poste de travail avec ses outils et les pièces à assembler. Ensuite, il porte obligatoirement une combinaison et un masque pour se protéger d’éventuelles projections. Finalement, il exécute l’opération de soudage soit par arc électrique, soit par laser pour les soudages qui demandent une grande précision.

Travail de vérification

Enfin, le soudeur termine sa mission par vérifier la qualité des soudures et si elles sont en conformité avec les exigences techniques. Si tel est le cas, il nettoie son poste de travail ainsi que les outils qu’il a utilisés.

Qualités et compétences

Le soudeur est un technicien spécialisé aux compétences techniques indiscutables. Son métier fait aussi appel à des qualités et compétences humaines essentielles.

En voici quelques-unes :

  • Minutie et dextérité : Le travail de soudage est un travail qui demande beaucoup d’habileté et de minutie au soudeur. La responsabilité du soudeur est engagée lorsqu’il réalise des opérations de soudage et devant l’importance de ses réalisations, il ne peut se tromper.
  • Résistance physique : Le soudeur travaille longuement en position debout. Il se trouve généralement seul et exerce dans un environnement très bruyant. Ceci exige qu’il soit en bonne condition physique et résistant à ces circonstances.
  • Disponibilité : Comme le planning du soudeur en industrie peut s’étaler du lundi au dimanche, à toutes heures, le soudeur est disponible et peut adapter son planning selon les besoins de l’entreprise.
  • Rigueur : Enfin, le soudeur travaille seul uniquement à l’aide de documents techniques et son travail implique des conséquences importantes vu les secteurs pour lesquels il travaille : aéronautique, nucléaire, pétrolier. Sa rigueur et son professionnalisme sont des qualités indispensables.

Un diplôme est-il obligatoire ? 

Le travail de soudeur demande de réelles compétences techniques. Il est donc indispensable de détenir un diplôme pour exercer comme soudeur.

Formation

Si vous souhaitez devenir soudeur, voici les formations possibles pour y parvenir.

Niveau CAP

CAP Réalisation Industrielle en Chaudronnerie ou Soudage

Le CAP Réalisation Industrielle en Soudage est une formation particulièrement adaptée pour celui qui souhaite devenir soudeur.

Elle est accessible après une classe de troisième et acceptation de votre dossier. Cette formation peut être suivie en apprentissage et dure deux ans.

Elle est divisée en enseignements généralistes (Français, histoire-géographie, mathématiques, anglais, EPS) et des enseignements pratiques et techniques. Parmi ces enseignements, l’étudiant apprend notamment à comprendre les données techniques relatives à une opération de soudage. Il sait également comment préparer un poste de travail. Puis, il développe toutes les compétences techniques nécessaires pour le soudage.

À l’issue de cette formation, le titulaire du CAP peut entrer dans la vie active.

À noter toutefois, pour exercer comme soudeur, des habilitations ou certifications spécifiques peuvent être exigées selon le secteur.

Niveau BAC

Bac Professionnel Technicien en Chaudronnerie Industrielle

Le Bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle forme des professionnels de la chaudronnerie. C’est-à-dire qu’il prépare aux métiers en rapport avec la chaudronnerie comme charpentier, chaudronnier ou encore soudeur.

Le bac professionnel est accessible après une classe de troisième et dure trois ans dans un lycée professionnel. À l’issue de la formation, le titulaire du Bac peut travailler dans de nombreux secteurs.

Pour devenir soudeur, il peut compléter sa formation par la mention complémentaire en soudage.

Niveau Bac + 1

Mention Complémentaire en Soudage

La Mention Complémentaire se prépare après un CAP ou après un bac professionnel dans certains cas.

La formation dure un an et permet à son titulaire de se spécialiser et se perfectionner dans les techniques de soudage et de maîtriser les compétences attendues d’un soudeur.

Les débouchés après cette formation sont principalement de devenir soudeur en entreprise dans différents secteurs.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

Salaire

Le salaire d’un soudeur débutant avoisine les 1 600 € brut par mois. Cependant, le salaire peut fortement varier compte tenu des conditions de travail (jour ou nuit) et du secteur dans lequel il travaille. Par exemple, un soudeur qui exerce dans le nucléaire aura un meilleur salaire.

Pour en savoir plus : Combien gagne un soudeur en 2021 ?

Débouchés

Le métier de soudeur est toujours très prisé.

Actuellement, la demande est toujours aussi forte pour les soudeurs qualifiés, au vu des secteurs où la présence d’un soudeur est requise.

Le soudeur a la possibilité d’évoluer en changeant de spécialité. Il peut également grimper les échelons en devenant chef d’atelier.

Trouver un emploi

Pour trouver un emploi de soudeur, vous pouvez postuler tout d’abord à des offres d’emploi sur des sites comme poleemploi.fr ou indeed.com.

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes qui souhaitent changer de métier. J'anime également un groupe d'échanges sur Facebook qui aide les personnes à trouver leur nouvelle voie professionnelle.